Algérie : le 4e mandat de Bouteflika fait polémique

Alors que le Président algérien n’est pas apparu en public depuis la fin de son hospitalisation en France, voila que certains membres du Front de libération national (FLN) appellent Abdelaziz Bouteflika à se présenter pour un 4e mandat présidentiel. Ce qui crée des grincements de dents.

Le Front de libération national (FLN) a appelé vendredi 8 novembre le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, à se représenter pour un quatrième mandat lors de la Présidentielle prévue en avril prochain. Un appel qui ne fait pas l’unanimité au sein du parti.

Le FLN confirme qu’il souhaite qu’Abdelaziz Bouteflika se présente pour un quatrième mandat. En effet, la sortie du Secrétaire général du parti majoritaire, Amar Saadani, qui confiait le 26 octobre dernier que Bouteflika était le candidat officiel du FLN, avait été suivie une semaine plus tard du soutien officiel du Rassemblement national démocratique (RND) au Président algérien. Selon RFI, si au sein du FLN, la possible candidature du Président Abdelaziz Bouteflika n’est pas contestée, c’est la méthode du nouveau Secrétaire général qui fait grincer des dents. Des membres du parti rappellent que c’est au Comité central du FLN de choisir le candidat et ils dénoncent certaines pressions exercées.

Toujours selon RFI, l’ancien porte-parole du parti, Aïssi Kassa, affirme même qu’il ne sait pas si Abdelaziz Bouteflika veut se représenter ou s’il en a la capacité. Car, même si le Président fait des « apparitions régulières » à la télévision depuis la fin de son hospitalisation, il n’est « pas apparu en public ».

Une candidature de Bouteflika pour un 4e mandat présidentiel sur fond de polémique, à quelque six mois de l’échéance électorale, prévue au mois d’avril 2014.