Algérie : la guerre entre Ouyahia et Bouhadja s’intensifie

Saïd Bouhadja et Ahmed Ouyahia

En Algérie, alors que Saïd Bouhadja a accusé Ahmed Ouyahia de défendre les thèses de l’ancien ambassadeur de France à Alger et ancien patron de la DGSE, le dernier nommé demande la démission de celui qui est considéré comme son pire ennemi en ce moment.

La tension est montée d’un cran en Algérie ou deux hautes personnalités se livrent une bataille sans merci. Il s’agit de Saïd Bouhadja qui accuse Ahmed Ouyahia de défendre les thèses de l’ancien ambassadeur de France à Alger et ancien patron de la DGSE, Bernard Bajolet, et d’œuvrer ainsi à « écarter du pouvoir la génération de la Guerre de libération nationale ».

Selon la presse algérienne qui reprend les recueillis par le quotidien arabophone El-Khabar, Le président de l’APN, Saïd Bouhadja, soupçonne le Premier ministre de vouloir provoquer une vacance du pouvoir politique, considérant qu’Ahmed Ouyahia « est partie prenante » dans la crise actuelle. Pour Saïd Bouhadja, c’est Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND, qui a instruit ses députés de « participer à une action immorale et illégale » à son encontre.

Parallèlement, lors d’une conférence de presse animée ce samedi 6 octobre 2018, Ahmed Ouyahia a appelé Saïd Bouhadja à démissionner pour « préserver l’intérêt général ». Une véritable guéguerre que se livrent les deux personnalités.