Algérie : La France s’engage à réparer ses torts auprès des harkis

Geneviève Darrieussec secrétaire d’état française auprès de la ministre des Armées a présidé ce mardi matin une cérémonie aux Invalides où elle a annoncé de nouvelles mesures en faveur des harkis à l’occasion de la journée nationale leur rendant hommage. Emmanuel macron présidera une cérémonie d’hommage exceptionnel dans les prochains mois.

En septembre 2001, le président Jacques Chirac inaugurait dans la cour d’honneur du monument des Invalides, une plaque gravée en reconnaissance des sacrifices subis par les familles des 400 000 Harkis vivant en France. 17 ans plus tard, Geneviève Darrieussec secrétaire d’état française auprès de la ministre des Armées était ce mardi dans la cour d’honneur des Invalides afin de présider la cérémonie nationale d’hommage aux Harkis, anciens combattants engagés aux côtés de l’armée française pendant la guerre d’Algérie et ensuite abandonner par la France après la libération.

En témoignage de reconnaissance de la France, trois Harkis ont été décorés de la Médaille Militaire. Geneviève Darrieussec a ensuite annoncé que par promotion spéciale souhaitée par Emmanuel Macron, 37 personnes, hommes et femmes, 1ere et 2e génération, vont être honorées de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite. Une promotion spéciale pour 21 anciens Harkis pour leur courage militaire et 16 fils ou filles de Harkis pour leur engagement ou en reconnaissance de leur talent.

Sur tout le territoire, la République se souvient de leur engagement et de leur courage. Elle proclame sa reconnaissance pleine et entière à ces combattants. Elle se souvient des tragédies vécues par les Harkis et leurs familles lorsque les armes se sont tues en Algérie a déclaré Geneviève Darrieussec. Votre histoire, notre histoire, appelle l’exigence de la vérité. Par ses plus hauts représentants, par les lois adoptées, notre Nation a reconnu, à plusieurs reprises, les sacrifices consentis et les souffrances endurées par les Harkis a précisé la Secrétaire d’Etat suivant en cela les déclarations de Nicolas Sarkozy en 2012  qui avait déclaré que La France se devait de protéger les harkis de l’histoire, elle ne l’a pas fait.

C’est ensuite des aides financières qui ont été annoncées. Géré par l’Office national des Anciens combattants et Victimes de Guerre, un dispositif viendra directement en aide à partir d’un examen individualisé aux enfants de Harkis. C’est la 1ere fois que l’Etat s’engage ainsi : au total 40 M€ consacrés aux Harkis et à leurs enfants.

En conclusion, Geneviève Darrieussec a présenté un message du Président de la République qui m’a chargée de vous dire qu’il accomplira au nom de la France un geste fort de reconnaissance. En son nom, je vous annonce qu’il présidera une cérémonie d’hommage exceptionnel dans les prochains mois. Vive la République.

Lire aussi :

 

Fatima Besnaci-Lancou : « L’histoire des harkis a été déformée pendant cinquante ans »