Algérie, Constantine : une manifestation contre Bouteflika empêchée

Le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika

Une manifestation contre un cinquième mandat du Président Abdelaziz Bouteflika a été empêchée à Constantine, en Algérie.

Alors que le patronat algérien appelle le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, à briguer un cinquième mandat, la rue, notamment le collectif Mouwatana, a un autre point de vue. À Constantine, une manifestation contre un cinquième mandat du Président de ce pays d’Afrique du Nord a été empêchée. Impossible pour les manifestants de se frayer un chemin à travers le dispositif mis en place pour exprimer sa désapprobation.

Si le législateur algérien interdit les manifestations dans la capitale, les rassemblements sont par contre autorisés dans les autres villes d’Algérie. Pourtant, samedi matin, à Constantine, les membres du collectif n’ont pas pu manifester.

Alors que le collectif Mouwatana, qui regroupe des militants et des personnalités de la société civile, comptait mobiliser les populations pour protester contre un cinquième mandat de Bouteflika, les forces de l’ordre ont pris les devants, quadrillant la ville, rendant ainsi impossible tout rassemblement. À noter que certains membres du collectif ont été arrêtés avant même qu’ils n’atteignent Constantine. Ce qui a déclenché la colère des défenseurs des Droits de l’Homme.