Algérie : Bouteflika pour une relance des négociations Maroc-Sahara Occidental

Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a réaffirmé son soutien aux efforts de l’ONU pour une relance des négociations entre Rabat et le Front Polisario.

Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a réaffirmé, ce samedi 27 février 2016, son soutien aux efforts de l’ONU pour une relance des négociations entre Rabat et le Front Polisario, souhaitant l’aboutissement à une solution basée sur l’autodétermination du Sahara Occidental.

Le dirigeant algérien a saisi l’opportunité du 40e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) pour adresser un message au chef du mouvement indépendantiste du Polisario, Mohamed Abdelaziz. « L’Algérie ne ménagera aucun effort pour apporter son soutien à la proposition du secrétaire général de l’ONU visant à relancer les négociations directes entre le Maroc et le Polisario », a indiqué le Président Abdelaziz Bouteflika.

« Pays voisin des deux parties, l’Algérie se reconnaît dans la démarche de la communauté internationale et des Nations unies en particulier qui, avec constance, préconise une solution basée sur l’autodétermination du peuple du Sahara occidental », a précisé le dirigeant algérien.

Lors d’un discours dans le camp de réfugiés de Dakhla, près de Tindouf dans l’ouest de l’Algérie, le chef du Polisario a appelé tous les pays du monde à reconnaître l’Etat sahraoui et à soutenir sa candidature pour une adhésion à l’ONU, soulignant que « ce serait une bonne et sage décision. Un Etat sahraoui indépendant constitue un facteur (…) d’équilibre et de stabilité dans la région ».

Ancienne colonie espagnole contrôlée par le Maroc, ce vaste territoire peuplé d’un demi-million d’habitants réclame un référendum d’autodétermination, avec le Polisario, soutenu par l’Algérie. Alors que le royaume y propose une large autonomie sous sa souveraineté. Les efforts de médiation de l’ONU sont dans l’impasse depuis plusieurs années.