Algérie : Bouteflika envoie des généraux à la retraite

Le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika

Le président de la République d’Algérie par ailleurs ministre de la défense, Abdelaziz Bouteflika, a mis fin aux fonctions de plusieurs cadres militaires.

Chamboulement dans l’armée algérienne avec le limogeage, ce lundi 27 août 2018, par le chef de l’Etat algérien, de Abderrezak Cherif, commandant de la 4ème Région Militaire. Il a été remplacé par le général Hassen Alaïmia.

Ce n’est pas tout puisque Bouteflika a aussi mis fin aux fonctions du général-major Ahcène Tafer, commandant des Forces terrestres de l’ANP depuis 2004. Il a été remplacé par le général-major Saïd Chenagriha. Ce dernier occupait depuis 2004 jusque-là le poste de commandant de la 3ème Région Militaire de Béchar.

Laissé vacant par le général-major Meftah Souab, le poste de commandant de la 6ème Région Militaire sera  occupé par le général-major Mohamed Adjroud. Seul le commandant de la 5ème Région Militaire (Constantine), le Général-major Ammar Athamnia, est pour le moment épargné par ce vaste mouvement. Ce dernier occupe ce poste depuis 2015 où il a remplacé le général de corps d’Armée Ben Ali Ben Ali, alors nommé au commandement de la Garde républicaine.

A noter que le chef de l’Etat algérien, ces dernier temps, a procédé au plus important changement dans l’armée depuis les indépendances. En effet, en l’espace d’un mois, Bouteflika a mis à la retraite 13 généraux importants.