Algérie, Administration locale : Bouteflika nomme des jeunes et des femmes

Le chef de l'Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika

Le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a procédé un mouvement des chefs de daïras, des directeurs de la réglementation et des affaires générales, des directeurs de l’administration locale et des inspecteurs généraux de wilayas,en faisant notamment la promotion de jeunes et des femmes.

Selon un communiqué de la présidence de la République algérienne publié ce samedi 3 novembre 2018, « ce mouvement qui vient suite au dernier mouvement décidé dans le corps des walis, des walis délégués et des secrétaires généraux de wilayas, comprend des mutations et de nouvelles nominations dans ces fonctions supérieures ».

Le communiqué ajoute que « ce mouvement consacre, notamment, le principe d’intégration des jeunes cadres de différentes régions du pays et leur encouragement à l’occupation des postes d’encadrement ainsi que la promotion de la femme dans l’exercice des postes de responsabilité au sein des collectivités locales. A ce titre, quinze femmes ont été promues dans ces fonctions supérieures ».

Bouteflika a procédé à « la mutation de 92 chefs de daïras et à la promotion de 64 cadres pour la première fois dans une fonction supérieure ». Concernant les directeurs de la réglementation et des affaires générales, TSA précise : « il a été décidé de muter six directeurs et de promouvoir sept cadres dans cette fonction ». Chez les directeurs de l’administration locale, le Président Bouteflika a procédé à « la mutation de cinq directeurs et à la promotion de neuf cadres dans cette fonction ».

Le chef de l’Etat a procédé à la mutation de trois Inspecteurs généraux et a promu neuf cadres dans cette fonction, écrit TSA.