Algérie : accord avec l’Allemagne pour le rapatriement des migrants illégaux

Le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière, a indiqué que son pays avait trouvé un accord avec l’Algérie pour le rapatriement des migrants illégaux.

Thomas de Maizière, ministre allemand de l’Intérieur, actuellement en tournée au Maghreb, a indiqué, ce lundi 29 février, qu’il avait trouvé un accord avec l’Algérie. . L’Allemagne a accueilli plus d’un million de demandeurs d’asile en 2015, et veut voir dans quelles mesures renvoyer les migrants marocains, algériens et tunisiens dans leurs pays d’origine. Surtout que l’Allemagne considère que ces pays sont sûrs.

« En ce qui concerne la question du rapatriement, je suis très heureux de saluer l’accord obtenu avec l’Algérie qui nous a exprimé sa disponibilité entière à œuvrer au rapatriement de ceux qui sont des ressortissants algériens et qui n’ont aucune perspective d’obtenir un permis de séjour en Allemagne », a expliqué le ministre allemand de l’Intérieur.

Pour sa part, le ministre algérien de l’Intérieur, Nourredine Bedoui, a indiqué que cet accord fait partie d’une coopération sécuritaire plus globale, précisant que « nous nous sommes accordés sur l’échange d’information sécuritaire et sur la formation. Nous avons évoqué la migration illégale et la protection des frontières ».

Ce sont les Algériens entrés illégalement sur le territoire allemand depuis un an qui sont concernés par cette expulsion. L’Allemagne a décidé de prendre en charge les coûts d’expulsion.