Algérie, Abdelmalek Sellal : « Bouteflika est malade, mais… »

L'ancien Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal

Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a reconnu que le chef de l’Etat est malade, tout en donnant des garanties sur la bonne gestion de l’Algérie.

L’ancien Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, qui a conduit la campagne électorale de Bouteflika en 2004, 2009 et 2014, a commencé à dérouler pour cette échéance de 2019. Au cours d’un discours tenu, ce samedi 16 février 2019, au siège de l’UNPA (Union nationale des paysans algériens), l’ancien chef du gouvernement, abordant la question de la campagne électorale, a indiqué que « nous allons participer avec force, nous allons parler des réalisations du Président », pour ainsi défendre le bilan du chef de l’Etat.

Selon Sellal, « certains disent que le Président était malade et ne suivait pas ce qu’il se passait. Les chiffres sont là. Le bilan du dernier mandat est meilleur que le quinquennat précédent ». Pour lui, même si Bouteflika est malade, « le Président a ses hommes forts », et est lui-même porteur d’un projet pour l’édification du pays dans tous les domaines.

Revenant sur la conférence nationale annoncée par le chef de l’Etat, Sellal insiste qu’elle « sera consensuelle et ouverte à l’opposition (…). Ce rendez-vous vise à mettre en œuvre un nouveau plan pour poursuivre la construction de l’Algérie ». Sur un autre registre, Abdelmalek Sellal a ajouté que « l’Algérie est en voie d’assurer sa sécurité alimentaire, et un pays qui n’arrive pas à garantir sa sécurité alimentaire, ce n’est pas un pays ».

Pour sa part, le SG de l’UNPA, Mohamed Alioui, a réaffirmé le soutien de son organisation au chef de l’Etat pour la prochaine élection présidentielle, indiquant que « le Président n’a jamais déçu les agriculteurs dans leurs revendications », d’autant que le dirigeant, dit-il, a effacé leurs dettes et a répondu à leur appel en faveur de la préservation des terres agricoles.