Algérie : 12 terroristes arrêtés dans la wilaya de M’sila

Six terroristes récemment endoctrinés et fraîchement recrutés, en phase de ralliement au GSPC de la zone 9, écumant Djebel Boukhil, et 6 autres individus constituant le réseau de soutien au niveau de Aïn Rich ont été arrêtés dernièrement par la gendarmerie et présentés le 29 avril au procureur de la République près le tribunal de Aïn Melh. Ils ont été mis sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur.

C’est une patrouille de la gendarmerie de Aïn Rich qui avait interpellé 2 individus en tenue afghane au lieudit Brika sur la RN89 à l’entrée nord de Aïn Rich, lesquels, après vérification de leur identité, se sont avérés être originaires de Chellalat Adhaoura (wilaya de Médéa). Ces individus ont reconnu après coup qu’ils étaient en train de rallier les katibate mouhadjiroune du GSPC qui activaient à Djebel Boukhil, avec 4 autres terroristes, arrêtés aussitôt après par les mêmes éléments de la gendarmerie. Soit un total de 6 terroristes, 3 originaires de Chellalat Adhaoura (wilaya de Médéa) et 3 autres de Aïn Rich (wilaya de M’sila).

Les 6 membres composant le réseau de soutien au niveau de Aïn Rich ont été arrêtés après avoir avoué la nature de leurs activités au profit des groupes terroristes, qu’ils hébergeaient, approvisionnaient en denrées alimentaires, faisaient le guet et informaient les groupes terroristes des mouvements des services de sécurité dans cette zone. En tout cas, l’intervention de la Gendarmerie nationale dans cette opération de ralliement, qui dénote toute de même une certaine vigilance, ne peut en revanche mettre le voile sur le processus d’endoctrinement, de recrutement et de ralliement massif de jeunes qui s’opère dans une totale discrétion. Les 6 terroristes arrêtés sont jeunes, leur âge varie entre 20 et 25 ans, mais assez prédisposés pour nuire.

Signalons au passage que l’activité terroriste au niveau de la wilaya de M’sila s’est intensifiée durant cette année par rapport à l’année écoulée, par le fait que durant les 4 premiers mois de cette année au niveau de cette wilaya, la gendarmerie a procédé au démantèlement d’un réseau de fabrication d’explosifs et de trafic d’armes de guerre et à la saisie de 11 pistolets automatiques, dont la majorité de marque Beretta, 8 fusils de chasse, des munitions de guerre, plus de 600 cartouches de différents calibres, 2 quintaux de produits chimiques pour la fabrication d’explosifs. Durant cette période, 16 personnes impliquées dans la fabrication et le trafic d’armes de guerre ont été arrêtées.

S. Ghellab, pour El Watan