Alerte aux jeux par téléphone au Cameroun

L’Agence de régulation des télécommunications (ART) du Cameroun a appelé ce mardi dans un communiqué, les consommateurs à la vigilance contre les jeux-concours
proposés par les fournisseurs de services et les opérateurs de téléphone.

L’ART dénonce notamment, la tarification onéreuse, sournoise etcontraire aux clauses pertinentes des cahiers de charges, pratiquée par les fournisseurs de services et les opérateurs de téléphone pour les jeux-concours.

Selon elle, les participants aux jeux par téléphone portable sont tout simplement piégés par la simplicité des épreuves et attirés par des lots alléchants. Ils ne constatent que pus tard, le coût prohibitif des services donnant accès aux jeux.

Cette démarche affirme-t-elle, enfreint les dispositions législatives et réglementaires relatives à la déontologie publicitaire.

Avant toute exploitation aux fins d’un jeu-concours, le régulateur invite les fournisseurs de services et les opérateurs de téléphonie fixe ou mobile, à informer sur toute modification tarifaire des services.

Des appels à 500 FCFA la minute

Cette réaction de l’ART intervient après plusieurs plaintes de consommateurs, relayées depuis peu par la presse privée locale et qui dénoncent les méthodes d’escroquerie des organisateurs de jeux-concours (colles, pronostics sur les résultats sportifs, loteries,
tombola, quiz).

Chaque jour en effet, les chaînes de télévision (publique et privées) du pays, lancent des compétitions intellectuelles fort courues, mettant en jeu des motos, des appareils électroménagers ou encore, des crédits de communication.

Un appel sur réseau mobile peut ainsi atteindre 500 FCFA la minute, et un SMS 205 FCFA et un seul téléspectateur ou auditeur peut miser plusieurs fois pour une même question, piégé qu’il est selon l’ART, «par la simplicité des épreuves» et des «lots alléchants».

Moïse Nkoumou, spécialiste en marketing, n’hésite pas à qualifier ces services de «juteuse arnaque à ciel ouvert».