Alagi Yorro Jallow : au coeur du combat pour la liberté de la presse

Le journaliste gambien Alagi Yorro Jallow, directeur de la rédaction du journal « The Independent » basé à Banjul, s’est vu décerner jeudi 28 septembre 2005 le Prix international pour la liberté de la presse du Canada, par l’association des Journalistes canadiens pour la liberté d’expression (CJFE).

Un journaliste gambien courageux qui s’est exilé de son plein gré aux Etats-Unis, a été désigné lauréat du Prix international pour la liberté de la presse du Canada, a annoncé jeudi l’association Journalistes canadiens pour
la liberté d’expression (CJFE).

Alagi Yorro Jallow, le directeur de la rédaction du journal
« Independent » basé à Banjul, et ex-vice-président de l’Association des journalistes de Gambie (GPU) sera honoré en novembre, lors d’un dîner, en même temps qu’un présentateur de la télévision ukrainienne par la CJFE à Toronto, au Canada.

Ces prix, d’après la CJFE, sont attribués « en reconnaissance ducourage des journalistes à défendre la liberté de la presse ».

« M. Jallow, le directeur de la rédaction de « Independent », a été choisi pour ses efforts courageux pour défendre la liberté de la presse en Gambie, en dépit des nombreux obstacles », a déclaré le CJFE.

S’exprimant depuis son lieu d’exil aux Etats-Unis durant un
entretien téléphonique, M. Jallow a dit que: « ce prix est dédié à tous les journalistes gambiens sur place et ceux en exil ».

Il a ajouté: « il est aussi dédié à mon défunt collègue Deyda Hydara, qui a donné son sang dans le but de faire respecter la liberté de la presse en Gambie ».

Il a félicité les journalistes gambiens pour le dur travail
qu’ils accomplissent dans le cadre d’un « environnement hostile et inamical ».