Air Solidarité prend son envol

airsolidarite2.jpg

Vingt-trois appareils mono moteur décolleront samedi d’Ajaccio (Corse) pour un périple humanitaire de 21 jours en Afrique. Evénement médiatique de l’ONG Action solidarité internationale, Air Solidarité en est à sa 15ième édition et se posera dans 11 pays du continent. Une aventure humaine qui permet de financer 18 projets de développement local.

airsolidarite2.jpg13 700 km de parcours, 11 pays visités, 18 projets humanitaires financés, Air Solidarité (ASI, ndlr) s’envole samedi de Corse pour un tour d’Afrique en 21 jours. Vingt-trois équipages prendront part au voyage à bord de mono-moteurs pour cette 15ème édition du genre. Une aventure utile où ils auront l’occasion de découvrir l’Afrique autrement tout en participant à une œuvre caritative continentale.

« Air Solidarité est l’initiative de l’ONG (Organisation non gouvernementale, ndlr) Action solidarité internationale créée en 1985 », explique Marie Anne Ternaux, vice-présidente de l’ASI et responsable logistique d’Air Solidarité. « Chaque avion contribue au financement de nos projets, en fonction de la puissance de son moteur. Soit 7 600, 9 100 ou 10 600 euros.» Les 90 participants sont essentiellement des pilotes d’aéroclub. Des passionnés, heureux de pouvoir voler en Afrique et de (re)découvrir les pistes en latérite et les charmes du bivouac. « Nous leur faisons découvrir l’humanitaire de développement. Une autre image de l’Afrique, plus proche du terrain, avec un véritable échange humain »; précise Marie Anne Ternaux.

Financer des projets concrets

castel.jpgHébergement, visas, carburant, restauration, le budget total pour chaque appareil est compris entre 27 400 et 38 000 euros. Si certains pilotes mettent la main au portefeuille, les trois quarts des avions sont sponsorisés. « C’est la deuxième année que nous participons à l’événement », confie-t-on chez Castel Beer. « Si nous finançons un appareil complet, le plus important reste, pour nous, les projets locaux. Des projets concrets. Car il ne s’agit pas de donner de l’argent à une ONG lambda sans savoir où il va, commente le brasseur français. En dehors du raid nous allons également offrir trois appareils échographiques à des cliniques de provinces (au Bénin, au Mali et au Niger, ndlr) pour qu’elles puissent effectuer des échographies gratuites loin des capitales.»

« Avec 7 700 euros en Afrique, une école peut être construite et aménagée, 15 400 euros permettent de réaliser et d’équiper un hôpital », peut-on lire dans le dossier de presse d’Air Solidarité. Des écoles, l’ONG en a construit une douzaine depuis 1989. Et pas moins de six dispensaires. Entre autres. Car les réalisations, « dans une vingtaine de pays africains », sont pléthoriques comme en témoigne le site Web de l’initiative où vous pourrez d’ailleurs suivre chaque étape du périple.

 Visitez le site d’Air Solidarité