Afrique SA au service de l’investissement privé

Afrique SA est une association de cadres africains diplômés d’écoles de commerce et d’ingénieurs, créée en France en 2003, qui s’appuie sur celle des diplômés de l’Essec. Concentré de talents et de compétences, Afrique SA veut mettre son expertise au service des cadres africains et du développement privé sur le continent. Entretien avec son président, Mahamadou Sako.

Mahamadou Sako est diplômé de l’Essec (la deuxième plus grande école de commerce de France) depuis 1985. Après ses études, il travaille une dizaine d’années dans un cabinet de conseil international en tant que directeur Afrique. Plus tard, il rentre chez lui, au Niger, pour assumer les fonctions de ministre de la Privatisation. Il occupe actuellement le poste de directeur Afrique francophone dans un cabinet de la place parisienne.

Afrik : Qu’est-ce Afrique SA ?

Mahamadou Sako : Afrique SA est une association loi 1901 adossée à l’association des diplômés de l’Essec. Elle se veut un vivier de compétences au service de l’Afrique. Les problématiques qui justifient l’existence de l’association sont au nombre de deux, à savoir l’investissement privé en Afrique et la formation des cadres africains dans les grandes écoles de commerce et d’ingénieurs. Nous avons d’ailleurs organisé un colloque sur cette thématique en 2003, date de naissance de l’association.

Afrik : D’après votre propre constat, les étudiants africains fuient la France pour les Etats-Unis et le Canada…..

Mahamadou Sako : Nos objectifs sont de les faire rester en France. Il s’agit de pallier au manque de communication entre les écoles de commerce et d’ingénieurs et les étudiants, notamment en ce qui concerne les concours, de les aider à financer leurs études et de faciliter leur recrutement en France. En partenariat avec l’Essec, nous souhaitons diversifier les centres de recrutement en Afrique en développant, par exemple, des échanges universitaires entre les meilleures universités et écoles africaines et l’Essec. De même, Afrique SA va mettre en œuvre une campagne de collecte de fonds qui vise à lever des capitaux privés pour la recherche et le développement ainsi que l’octroi de bourses à d’éventuels étudiants. Il est également question de faire une enquête, afin que les choses changent, auprès des entreprises françaises installées sur le continent pour connaître les raisons pour lesquelles elles ne recrutent pas de cadres africains. Elles leur préférent des expatriés dont la charge est parfois exorbitante. En somme, notre ambition est de favoriser la formation des cadres africains et leur intégration professionnelle en France.

Afrik : Quelles actions menez-vous concrètement ?

Mahamadou Sako : Nous sommes sollicités par le ministère des Affaires Etrangères (MAE) pour participer à une réflexion sur le co-développement pour voir dans quelle mesure nous sommes susceptibles d’accompagner, au travers de notre expertise, les Africains de la diaspora qui souhaitent investir chez eux sans se déplacer. Il en de même pour les PME-PMI (Petites et Moyennes Entreprises et Industries, ndlr) du tissu économique français – les grandes entreprises sont généralement déjà bien implantées – qui veulent faire des affaires en Afrique. Nous collaborons dans cette optique avec le Conseil des investisseurs français en Afrique (CIAN). Nous travaillons également, toujours avec le MAE, à la révision des critères d’attribution des bourses françaises en Afrique.

Afrik : Que pensez-vous du Nepad dont l’investissement privé est la pierre angulaire ?

Mahamadou Sako : C’est encore un éléphant blanc qui sur le papier est intéressant. Mais sans changement de l’environnement réglementaire, des compétences… Est-il réaliste de penser que la situation en Afrique pourrait être propice au développement de l’investissement privé ? Il faut savoir, à titre d’exemple, que le taux d’intérêt bancaire en Afrique est le plus élevé au monde.

Afrik : Quelles sont vos ambitions ?

Mahamadou Sako: C’est de réussir à développer Afrique SA afin qu’elle devienne un outil générateur de plus-value pour la diaspora africaine en France.

Afrique SA

70, rue Cortambert

75116 Paris

Tél : 01 56 91 20 20

Fax : 01 56 91 20 21

E-mail : mmsako@wanadoo.fr