Afrique/FMI : le nouveau départ ?

A la réunion annuelle du Fonds monétaire international (FMI), les dirigeants africains qui ont fait le déplacement ont salué un changement d’approche des institutions financières. « Nous ne recevons plus de consignes du FMI ou de la Banque mondiale pour nous dire +faites ceci ou cela+ (…). C’est un changement majeur et l’Afrique revient sur les marchés internationaux », a souligné le ministre des Finances rwandais, John Rwangombwa, samedi lors d’une conférence de presse en marge du sommet des grandes argentiers mondiaux. Dans les années 80 et 90, plusieurs pays africains avaient souffert des directives des institutions-soeurs de Bretton Woods accompagnant les plans d’aides, accusés d’imposer une libéralisation des marchés trop draconienne et peu adaptés aux systèmes locaux, rapporte l’AFP.