Afrique du Sud : une bactérie cause la mort de 10 nourrissons dans un hôpital de Ekurhuleni

Dix nouveaux-nés ont succombé à des infections de méningite et de pneumonie nosocomiales, dans un hôpital de Ekurhulenin dans la province du Gauteng, infections dues à une bactérie.

L’information a été donnée ce lundi 20 janvier 2020, à travers un communiqué du département de la Santé de la province du Gauteng. Selon ledit communiqué, au total, 17 bébés ont été contaminés au cours de la période allant du 1er novembre au 31 décembre 2019, et 10 parmi eux sont passés de vie à trépas. Le drame s’est produit dans un hôpital de la municipalité de Ekurhuleni (une des huit municipalités métropolitaines que compte la province du Gauteng) où il y a eu propagation du Klebsiella pneumoniae, une bactérie vivant normalement dans le tube digestif ainsi que l’appareil respiratoire des animaux et de l’homme.

Cette bactérie est responsable de la pneumonie nosocomiale (dont le taux de mortalité atteint souvent environ 50%) et de la méningite, donc des maladies souvent fatales pour les nourrissons. Elle est d’autant plus dangereuse qu’elle a une capacité de résistance exceptionnelle aux antibiotiques. Face à ce drame, des mesures ont été rapidement prises pour empêcher de nouveaux cas d’infections dans l’unité néonatale. Au titre de ces mesures, il y a eu la mise en œuvre d’un plan d’amélioration de la qualité de service offerte et le déploiement d’infirmières supplémentaires.

Selon le communiqué du département de la Santé, l’hôpital Kalafong et l’hôpital universitaire Steve Biko seront sollicités pour accueillir les nouvelles admissions de patients, en attendant que la situation revienne à la normale à l’hôpital où s’est produite la tragédie.