Afrique du Sud : nouvelle nuit de violences xénophobes à Johannesburg

En Afrique du Sud, les violences contre les étrangers se sont poursuivies dans la nuit de vendredi à samedi, poussant la police à utiliser des balles en caoutchouc pour disperser des émeutiers.

Les violences contre les étrangers ne s’estompent pas. En effet, elles se sont poursuivies cette nuit, notamment à Johannesburg. Après une nouvelle nuit de violences à caractère xénophobe, la police sud-africaine a déployé des renforts dans l’agglomération de Johannesburg.

La police a été obligée d’utiliser des balles en caoutchouc pour disperser des émeutiers dans le grand township d’Alexandra, un quartier pauvre du nord de l’agglomération à la réputation sulfureuse. De son côté, le Forum de la diaspora africaine appelle à l’intervention de l’armée pour calmer cette vague de violence.

Le sud-est de l’agglomération à Thokoza n’a pas été épargné par les violences xénophobes. Les quartiers de Cleveland et Jeppestown ont aussi été pris d’assaut par les émeutiers qui ont jeté des pierres aux forces de l’ordre, barrant en outre la route.

Le Forum de la diaspora africaine (ADF) a appelé le gouvernement sud-africain à prendre les dispositions nécessaires pour protéger les nombreux ressortissants étrangers africains de Johannesburg et Pretoria, victimes de cette vague d’attaques xénophobes qui ont fait près de 5 000 déplacés.