Afrique du Sud : meurtre d’une religieuse de 86 ans

Une religieuse d’origine autrichienne, âgée de 86 ans, a été vraisemblablement violée avant d’être tuée, en Afrique du Sud, a annoncé la police, ce jeudi.

Quelques jours après les violences xénophobes qui ont émaillé l’Afrique du Sud, une affaire de meurtre vient agiter l’opinion publique. Selon la police, une religieuse autrichienne a été violée puis assassinée dans un couvent, dans un village au sud-est de Durban.

Véritable acharnement

La religieuse, Sœur Gertrud Tiefebacher, a été retrouvée sans vie, samedi, dans sa chambre, au couvent Sacré Cœur, dans le village de Ixopo. La police l’a retrouvée avec les mains attachées à l’aide de cordon électrique d’une machine à écrire. D’après la police, elle a été étouffée avec une serviette.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la police pense que la victime a été violée avant d’être tuée. C’est un meurtre barbare, a précisé la chef de la police régionale, Mmamonnye Ngoben. Pour l’heure, la police n’a pas arrêté de suspect, toutefois les recherches se poursuivent.

Sœur Gertrud Tiefebacher vivait en Afrique du Sud depuis plus de 50 ans, son assassinat a provoqué un véritable choc dans le village Ixopo. Près de 17 000 meurtres ont été commis en Afrique du Sud depuis 2013. L’année dernière, rien que sur le continent africain, quatre autres religieuses ont été tuées, dont trois Italiennes, au Burundi.