Afrique du Sud : Jacob Zuma renvoyé en prison

Jacob Zuma, ancien Président sud-africain
Jacob Zuma, ancien Président sud-africain

L’ancien Président sud-africain Jacob Zuma doit retourner en prison. C’est ce qu’a indiqué, ce lundi 21 novembre 2022, la Cour d’Appel. La justice sud-africaine estime que la libération conditionnelle de l’ex-dirigeant est contraire à la loi.

Alors qu’il a officiellement fini de purger une peine de 15 mois de prison pour outrage à la justice, l’ancien Président Jacob Zuma doit retourner en prison. Le dirigeant de la nation arc-en-ciel avait été élargi pour raisons de santé. Des motifs que la Cour d’Appel balaie d’un revers de main. Âgé de 80 ans, M. Zuma avait été condamné en juin 2021.

Pour avoir refusé de témoigner devant une commission chargée d’enquêter sur la corruption sous sa présidence, Jacob Zuma avait été emprisonné. Une incarcération qui avait déclenché de vives tensions dans ce pays d’Afrique Australe. En marge des violences et des pillages, 350 personnes avaient perdu la vie au cours de manifestations.

Le contexte socio-économique tendu ayant aidé à cette situation déplorable. Seulement, pour des raisons de santé, l’ex-Président sud-africain avait été libéré deux mois après, puis placé sous contrôle judiciaire. Et dans une décision rendue ce jour, la Cour d’Appel annule cette libération de l’ancien dirigeant.

Lire : Santé de Jacob Zuma : le juge ordonne une contre-expertise médicale de l’Etat

Estimant que la libération conditionnelle pour raisons médicales de l’ex-chef d’Etat était contraire à la loi, la justice sud-africaine déclare que « M. Zuma, selon la loi, n’a pas fini de purger sa peine. Il doit retourner au centre correctionnel d’Escourt ». Jacob Zuma a dirigé l’Afrique du Sud de 2009 à 2018. Récemment, il est apparu chantant et dansant.