Afrique du Sud : demande de suspension de l’ultimatum

La présidence de l’Afrique du Sud demande à l’exploitant de la mine de Marikana de suspendre son ultimatum qui devait prendre fin ce mardi. La secrétaire générale de la présidence demande une suspension de l’ultimatum en attendant d’avoir pu identifier et enterrer les victimes de la fusillade qui a fait 34 victimes. Six corps restent à identifier. Lonmin, l’exploitant de la mine de Marikana, fait face depuis plus d’une semaine à une grève des mineurs. Ceux-ci demandent une hausse des salaires et une amélioration des conditions de sécurité. L’exploitant, estimant que des mesures suffisantes ont été prises, a demandé un retour au travail aux 2500 salariés lundi sous peine de licenciement. L’ultimatum a ensuite été repoussé à ce mardi.

Lire aussi :

 Afrique du Sud : timide reprise du travail à la mine de Marikana