AfrikArt, plate-forme artistique

Les artistes du Bénin, Burkina Faso, Burundi et Côte d’Ivoire peuvent passer par AfrikArt pour créer le site Internet qui les fera connaître à l’étranger. Une initiative à retenir qui offre des outils et des services de très grande qualité. Gratuitement.

AfrikArt, né de la collaboration entre une association française et des partenaires africains, est un site qui promeut d’autres sites. Mais pas n’importe lesquels. AfrikArt se définit comme  » une plate-forme de promotion des artistes africains « . Pour l’instant, le Bénin, le Burkina, le Burundi et la Côte d’Ivoire sont concernés. Une aubaine pour les artistes qui souffrent trop souvent d’une situation précaire dans leur Etat, le marché de l’art y étant faible, voire inexistant.

Pour sortir de l’ornière, une seule solution : se faire connaître à l’international par le biais d’Internet. L’équipe d’AfrikArt l’a bien compris et propose aux artistes qui le souhaitent un service gratuit d’hébergement et de création de sites, un support technique et même une couverture média traditionnelle. L’interface, très esthétique, permet une petite promenade à travers différents thèmes : la  » musique « , qui répertorie le site d’Eyo’Nlé Band ( » réjouissons-nous  » en yoruba), orchestre de cuivres et percussions, ou le Gangbé Brass Band, fusion du jazz et de la musique traditionnelle béninoise, extraits audio à l’appui.

Site personnalisé

La partie  » danse  » accueille TchéTché, la compagnie ivoirienne de danse contemporaine, le  » théâtre « , la compagnie théâtrale de Parakou, Wokadia, et la partie  » plastique  » met en lumière deux artistes. Aston, un plasticien qui utilise les objets  » maltraités  » (mis au rebut) dans ses tableaux et Darius Quentum qui tente de  » matérialiser la peinture « , utilisant le coquillage comme matériau fétiche pour ses sculptures et ses peintures.

Chaque site correspondant est de très haute qualité, original, indépendant et personnalisé. L’équipe d’AfrikArt est constituée d’un web reporter qui sélectionne, interviewe, collecte des informations visuelles et sonores sur les artistes et de webmestres, formés par des ingénieurs informaticiens bénévoles de l’association Africa Computing. Le résultat est impeccable et très professionnel. A bon entendeur….

Visiter AfrikArt .