Afia Schwarzenegger se glorifie de son divorce et conseille les femmes

La personnalité médiatique ghanéenne controversée, Valentina Nana Agyeiwaa alias Afia Schwarzenegger, fait encore parler d’elle, en conseillant à toutes les femmes, qui sont dans une relation abusive, de partir. Car, cela peut devenir fatal. Selon elle, le mariage ne définit pas une femme et ne doit donc pas être endurée pour protéger une image.

Selon la reine Afia Schwarzenegger, le divorce était le meilleur cadeau qu’elle ne se soit jamais offert. La controversée star médiatique a en outre expliqué que les femmes ne devraient pas penser que le mariage est ce qui les définit de quelque manière que ce soit, au point d’accepter de subir des coups pour préserver cette image. « Le mariage ne nous définit pas, ce n’est pas un critère pour le succès. Un homme qui est capable de vous frapper est capable de vous tuer. Toute personne qui abuse de vous bloque également vos bénédictions », a-t-elle lancé.

Les propos d’Afia ont été inspirées par son expérience personnelle et déclenchées par le tristement célèbre incident qui s’est produit à Orlando, aux États-Unis, lorsqu’un pasteur ghanéen du nom de Sylvester Ofori a tiré sur sa propre femme jusqu’à ce qu’elle passe de vie à trépas. « Ne vous laissez pas berner par la société (de rester marié) car tout ce que vous obtiendrez de la société est désolé, RIP (repose en paix), Damrifa Due, etc. (quand vous mourrez). Et s’il vous plaît, dénoncez vos agresseurs, ne prenez aucune menace pour acquise », a conseillé Afia Schwarzenegger, qui semble bien dans son élément.

La présentatrice de radio et comédienne controversée avait exprimé son soulagement face à la dissolution définitive de son mariage avec Abrokwa, son ex-mari, après une procédure judiciaire d’un an, au mois de janvier dernier.

Lawrence Abrokwa, ex-mari d’Afia Schwarzenegger, faisait face à cinq chefs d’accusation, dont deux chefs de violence domestique, de menace de préjudice, d’agression et de publication de matériel obscène pendant plus d’un an. « Quand vous voyez Jésus, remerciez-le pour moi. Enfin c’est fini », avait écrit, sur les réseaux sociaux, Afia Schwarzenegger.