Actu Rap : colère des rappeurs après le mutisme des médias face au génocide du Congo

Depuis quelques années, la République Démocratique du Congo est la scène d’horreurs devenues quotidiennes pour les populations. Des massacres visibles par tous mais qui passent inaperçus cependant aux yeux des médias. Cette passivité des médias face à ces maux a eu le don de mettre en rogne les rappeurs d’origine congolaise basés en France, qui ont dénoncé ces faits sur les réseaux sociaux.

Ils sont loin de leur pays, mais ces rappeurs congolais basés en France tels que Niska, Kalash Criminel, Bramsito, ou encore Naza ont tenu à affermir leur appui à leur patrie meurtrie, via les réseaux sociaux.

Niska : »C’est trop le Génocide qui a lieu au Congo depuis des années. On pille les richesses du pays en toute impunité et on y favorise la guerre. Y’a des gosses qui n’ont jamais rien connu d’autre que cette terreur. Stop à ce massacre, notre Congo a déjà beaucoup trop souffert ! »

Gradur : »Vu qu’aucun média n’en parle de ce qui se passe au Congo du génocide. + de 18 millions de morts. Expliquez-moi pourquoi personne n’en parle ??? Levons nous et partageons tous cette vidéo #RDC  #MbokaNaBisso  #LespoirDuSheguey  #PrayForRdc »

Kalash Criminel : »Je sais que les médias font semblant de ne pas savoir qu’au Congo il se passe un génocide ? Stop ai génocide au Congo !!! Force à mon pays #JeSuisBéni #Kivu  #243UneFierté »

Dernièrement, dans la ville de Beni et dans l’Est du Congo, des meurtres de civils à coups de machettes, des massacres, des violences ainsi que des pillages ont été perpétrés par des groupes armés, terrorisant les habitants. Elles sont près de 18 millions, le nombre de personnes qui ont péri lors de ce génocide et pourtant, les médias sensés être les porte-paroles du peuple, font la sourde oreille et restent totalement muets face à ces forfaits.