Abiy Ahmed en guerre, Johnny Bro fait danser avec Jerusalema version éthiopienne

Johnny Bro (11 nov 21)
Johnny Bro

Alors que le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, installe un climat de terreur dans son pays, en poursuivant la guerre au Tigré, le jeune musicien Johnny Bro tente d’apaiser ses compatriotes avec la sortie de son tube Jerusalema, version éthiopienne. Le chanteur a eu la bénédiction de Master KG, auteur du tube planétaire chanté avec Nomcebo Zikode.

La chanson à succès de l’artiste sud-africain Master KG en collaboration avec sa compatriote Nomcebo Zikode, Jerusalema, a conquis le monde entier depuis sa sortie en fin d’année 2019, qui a coïncidé également avec l’apparition du Coronavirus en Chine. La chanson, qui a véritablement pris son envol en 2020, lors des moments de confinement liés à la pandémie mondiale, vient d’être interprétée en version éthiopienne, par Johnny Bro.

Très admiratif de Jerusalema de Master KG en collaboration avec Nomcebo Zikode, le jeune artiste éthiopien Johnny Bro vient d’interpréter la chanson à succès dans les langues locales de son pays, notamment Amharique et Tigrigna. Publiée le 5 novembre dernier sur la plateforme YouTube, la chanson a déjà dépassé 90 000 vues et bénéficié de milliers de commentaires positifs. On ne sait pas encore si Master KG a également écouté la chanson, pour donner au moins son avis.

Mais, l’artiste éthiopien a expliqué clairement avoir demandé l’autorisation à Master KG, avant de faire sa version dans les langues éthiopiennes, pour donner une saveur plus nationale. «Cette musique a été repensée avec l’entière permission de son propriétaire (Master KG), pour lui donner un goût national. En réalisant cela, nous avons eu d’excellents retours, très positifs», a écrit Johnny Bro. De leur côté, les internautes ont véritablement apprécié la nouvelle version éthiopienne de Jerusalema et ont laissé des milliers de commentaires.

La sortie de cette chanson intervient au moment où l’Ethiopie est plongée dans un guerre sans fin. Les autorités ayant déclenché les hostilités contre les rebelles du Tigré, assaut qui a contribué à embraser le pays. Et ce même vendredi 5 novembre, date de sortie du tube, sept nouveaux groupes armés ont rejoint les mouvements rebelles, constituant le «Front uni des forces fédéralistes et confédéralistes éthiopiennes».

YouTube video