Abus de Coca à Casa

Le Raja de Casablanca est dans le collimateur de la Confédération africaine de football (Caf). Les Rajaouis risquent une sanction de 300 000 dollars pour avoir joué la finale aller de la ligue des champions 2002 avec des maillots portant le logo d’un sponsor, Coca-cola, qui n’est pas admis par la Caf. Les explications d’un membre de l’équipe marocaine.

Lors de la finale aller de la Ligue des champions de la Caf 2002, jouée le week-end passé à Casablanca, les  » Verts  » de Raja ont évolué avec des maillots portant le sigle de Coca-Cola. Or le géant américain des sodas ne figure pas dans la liste des sponsors admis par la Caf. Souiri Abdel Hamid, président de la commission de marketing de Raja, revient sur cette négligence qui pourrait coûter 300 000 dollars à son club. Interview.

Afrik : Peut-on savoir pourquoi le Raja a choisi de jouer dimanche contre le Zamalek avec Coca-Cola comme sponsor?

Souiri Abdel Hamid : C’est tout simple. Pour la finale de la Ligue des champions 2002, nous avons fait des offres de sponsoring aux entreprises. Deux, nous ont répondu. Il s’agit de la Marocaine des eaux et de Coca-Cola. La firme d’Atlanta a par la suite confirmé son offre, ce que n’a pas fait La Marocaine des eaux.

Afrik : Saviez-vous au moins que Coca-Cola ne fait pas partie des sponsors autorisés lors des compétitions inter-clubs organisées par la Caf ?

Souiri Abdel Hamid : Non. Au moment, où nous avons signé l’accord de sponsoring avec Coca-cola, personne de Raja ne le savait.

Afrik : Quand l’avez-vous su ?

Souiri Abdel Hamid : Seulement quand le match a commencé. Quelques minutes après le début de la rencontre, les responsables de la Caf qui étaient au stade sont venus nous voir pour nous dire qu’il est interdit d’avoir Coca-cola comme sponsor.

Afrik Et qu’avez-vous fait ?

Souiri Abdel Hamid : Nous avons proposé de changer de maillot à la mi-temps. Ils ont refusé en nous rappelant que le mal était déjà fait.

Afrik : Avez-vous reçu officiellement une correspondance de la Caf pour cette affaire ?

Souiri Abdel Hamid : Deux jours après le match. Il est marqué que le Raja est passible d’une sanction financière de 300 000 dollars. Pour nous, il est question de prouver notre bonne foi dans cette affaire. Nous n’avions aucun intérêt à tricher. Je vous révèle d’ailleurs que pour cette opération, le Raja n’a reçu du sponsor que 100 000 Dirhams, soit environ 10 000 dollars. Croyez-vous qu’un club comme le nôtre puisse se compromettre ou se brouiller avec la Caf pour une somme pareille ?

Afrik : Dans la correspondance de la Caf , il est relevé que lors de la réunion technique d’avant match les maillots présentés n’avaient pas de logo Coca-cola. Comment expliquez-vous cela ?

Souiri Abdel Hamid : Le 26 décembre, jour de la réunion technique, nous étions encore en négociation avec Coca-cola. N’ayant pas encore conclu l’accord de parrainage, nous ne pouvions ni le dire ni présenter des maillots avec des logos.