Abedi Pelé, ambassadeur du foot ghanéen

L’ancien international ghanéen Abedi Pelé a été nommé ambassadeur extraordinaire du football de son pays. Seulement, cette nomination ressemble plus à une sanction. Abedi Pelé s’est vu obligé de retirer sa candidature au poste de président de sa fédération de football.

Ambassadeur mais pas président. L’ancien international marseillais Abedi Pelé a été nommé ambassadeur extraordinaire du football du Ghana par le président John Kufuor. « Cette nomination récompense les efforts d’Abedi Pelé qui a su honorer le Ghana et le continent africain durant toute la durée de sa carrière », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Elisabeth Ohene. Cela doit ressembler plus à une oraison funèbre pour le sorcier de la balle ronde qui n’a pas réagi à cette nomination. Abedi Pelé voulait prendre les destinées du football ghanéen en main mais a du renoncer à présenter sa candidature à la présidence de la Fédération ghanéenne de football. Sur instruction du chef de l’Etat. C’est finalement son adversaire Ben Kuffi qui a été élu mercredi dernier.

Nomination punitive

L’international qui a fait les beaux jours de l’Olympique de Marseille (France) a été très déçu à son retour au Ghana en 1999. Il a cru être récompensé pour tout ce qu’il avait apporté au football ghanéen, notamment une Coupe d’Afrique, mais a dû déchanter. Toutes les places étaient occupées. Il s’est rabattu sur un club de troisième division, FC Nania, dont il était entraîneur, joueur et bailleur de fonds.

Le public français se souvient de lui par ses prouesses techniques et surtout comme un distributeur hors pair. C’était bien lui qui avait déposé le ballon sur la tête de Basile Boli lors de la fameuse finale contre Milan AC en Coupe d’Europe. A bientôt Abedi.