A la découverte du Gabon mystique

L’association culturelle gabono-française Ebando milite pour une meilleure connaissance et reconnaissance des patrimoines initiatiques du Gabon. Grâce à son site Internet, elle met en valeur ses traditions ancestrales.

Ebando, association culturelle gabono-française, est née en 1996. Sa devise : racines, masques et visions. Son emblème : un masque arboricole sur la planète terre (Esprit de la forêt). Son objectif : aider à faire connaître les ressources culturelles des terres et peuples de la forêt du Gabon. Par quel biais ? Celui d’Internet, avec un site enrichi de nombreuses photos, qui propose à l’internaute de découvrir les cultes traditionnels gabonais.

Parmi les plus importantes traditions ésotériques du pays, on trouve le Bwiti et son véhicule initiatique, l’Iboga, appelé également Bois sacré qui  » a des effets toniques à petite dose et mène à des visions initiatiques à plus forte dose « , explique le webmestre. Les masques et leur signification, le tissage et l’artisanat sont également expliqués. On apprend par exemple que  » la métallurgie était perçue par les Bantous comme l’art à partir duquel la société elle-même prend forme et s’organise « .

Boutique initiatique

Les musiques sacrées ne sont pas en reste, avec les photos du Moungongo (arc en bouche), qui accompagne les troupes de danses rituelles d’origine pygmée, ou du Ngombi, la harpe sacrée. Ebando, qui oeuvre pour le développement socio-économique, soutient certains projets de valorisation des ressources naturelles et humaines et propose une boutique aux internautes.

Ces derniers pourront y acheter des bijoux rituels porte-bonheur (de 7 à 15 euros) fabriqués par les membres les plus jeunes de l’association ou les cassettes des films de Jean-Claude Cheyssial, lui aussi membre d’Ebando. Le peuple de la forêt, La nuit du Bwiti, Le souffle de la forêt, Secrets de femmes… Pour pousser un peu plus loin la découverte.

Visiter le site.