A la découverte de Madagascar

Tous les quali?catifs ont déjà été épuisés pour évoquer Madagascar, la «Grande Ile» de l’océan Indien. «Sanctuaire de la nature», «île-continent», «paradis inconnu», «carrefour culturel»… Les brochures touristiques encensent ce petit coin du monde, perdu au large de l’Afrique, et pourtant si proche, parfois, de l’Asie. Mais Tanindrazana, la «terre des ancêtres», ne se réduit pas à des slogans rutilants ou à des stéréotypes miroitants.

On pourrait évoquer les fascinants jeux de couleurs, ces camaïeux de pourpre, de vermillon, de cobalt, d’ébène, d’opale, d’émeraude et de jade, tant d’aquarelles vivantes qui enchantent le regard… Madagasikara est plus encore. Chaque voyage est différent, c’est pour cela que l’on revient sans cesse, comme affamé de beautés nouvelles, comme enivré d’arômes plus puissants encore que les encens des forêts mystérieuses. Il y a comme une urgence à découvrir ce merveilleux pays, où tout est possible en étant improbable. L’ère moderne, lentement, étend son ombre triste sur ces pétillements de vie. Les villes changent, l’argent y fait commerce.

Mais l’âme malgache, si riche de croyances et de cérémonies, bat toujours avec la même vigueur, avec le même amour, sur les hautes terres ou le long des côtes. Ne nous leurrons pas : c’est l’un des pays les plus pauvres au monde. Pourtant, que de sourires partout offerts à l’étranger, que de joie prodiguée sans retenue ni fausse pudeur ! Madagascar se donne et ne se reprend pas. Ne venez donc pas y chercher ce que vous ne pourrez y trouver : l’aventure est partout, à chaque instant. C’est ce qui fait le prix d’une rencontre insolite, d’un rendez-vous avec les morts et nos cousins les lémuriens. Ayez les yeux ouverts, la main tendue, l’esprit plein d’enchantement à partager. Partez libres et sans préjugés : ceux-ci nourrissent l’ignorance et perpétuent l’exclusion. Heureux comme celui qui rêve d’un long voyage, car les journées, ici, durent une éternité !

Country Guides du Petit Futé