A l’envers des pronostics

Avant la dernière journée, une équipe africaine est éliminée, une autre condamnée à l’exploit et trois sont en ballottage plus ou moins favorables. Mais ce ne sont pas forcément celles que l’on attendait qui seront à l’arrivée. Le point avant la dernière journée.

Une demi-déception d’abord, le Nigeria fut la première équipe éliminée de cette Coupe du Monde. Après avoir passé le premier tour lors des deux derniers Mondiaux. La fin d’une époque pour les Nigérians qui n’ont pas été en mesure de sortir du  » groupe de la mort « . S’ils peuvent nourrir quelques regrets après leur revers immérité face à la Suède, leur défaite contre l’Argentine en ouverture avait montré leurs limites. Ils leur restent un match difficile pour sauver l’honneur face à l’Angleterre, qui jouera sa qualification.

Pour les Tunisiens, l’honneur est sauf. Le bon match contre la Belgique (1-1) a prouvé à ses détracteurs que la Tunisie avait le niveau pour participer à ce Mondial. Pour la qualification, c’est une autre affaire. Le dernier match face à des Japonais impressionnants sera difficile et les Tunisiens devront s’imposer avec deux buts d’écarts pour espérer se qualifier. Mission impossible ?

Trois équipes en ballottage, combien de qualifiées ?

Bien qu’ils aient tous les trois quatre points après deux matchs, les cas du Sénégal, du Cameroun et de l’Afrique du Sud sont assez différents.

Le Sénégal est la grosse satisfaction de ce Mondial. Sa victoire sur les champions du monde français et son nul face au Danemark, après avoir dominé la rencontre, lui permet d’avoir son destin bien en main. Un match nul face à l’Uruguay lui assurerait son billet pour le second tour. Rien d’insurmontable aux vues des qualités de Diouf et de ses partenaires.

Le Cameroun, champion d’Afrique en titre, peut nourrir des regrets sur ces deux premiers matchs. Sa courte victoire face à l’Arabie Saoudite (1-0) le place en position délicate avant d’affronter l’Allemagne. Un match nul risque, en effet, d’être insuffisant car si les Irlandais l’emportaient largement (deux buts d’écart) face aux Saoudiens, ils passeraient devant à la différence de but. Ce serait une grosse désillusion pour le favori des pronostics.

Le cas de l’Afrique du Sud est encore différent, avant d’affronter des Espagnols qui sont considérés par les bookmakers comme les nouveaux favoris de ce Mondial. Un match nul et la qualification est assurée. Ce serait une belle performance, mais c’est envisageable, car l’Espagne, déjà qualifiée, profitera sans doute de ce dernier match pour faire souffler ses titulaires. Une défaite ne condamnerait pas obligatoirement les Sud Africains. Ils seront alors dépendants du résultat de Paraguay-Slovénie et devront compter sur une bonne résistance des Slovènes. En tout cas, une qualification des Bafana Bafana serait une vraie, bonne, surprise.