Un enfant de 8 ans entendu par la police pour « apologie du terrorisme »


Lecture 2 min.
arton45618

Un enfant de 8 ans a été entendu par la police française pour « apologie du terrorisme ». Il aurait proféré dans l’enceinte de son école primaire, Nice Flore, des propos radicaux de solidarité envers les terroristes qui ont attaqué « Charlie Hebdo ».

Ahmed, un enfant de 8 ans a été entendu dans un commissariat de Nice, pendant 30 minutes, ce mercredi 28 janvier 2015. La raison : il aurait proféré des propos radicaux de solidarité envers les terroristes, dans l’enceinte de son école primaire Nice Flore. L’enfant dit ne pas connaître la signification du mot terrorisme.

Selon son instituteur qui a indiqué que l’enfant a notamment refusé d’observer une minute de silence, Ahmed a aussi tenu des propos de solidarité avec les terroristes, les deux frères Kouachi, qui ont attaqué le journal français Charlie Hebdo, le mercredi 7 janvier 2015, faisant 11 morts dans les locaux de l’hebdomadaire et un douzième policier, Ahmed, abattu par les assaillants en fuite.

Par ailleurs, le directeur départemental de la sécurité publique, Marcel Authier, a indiqué que l’enfant a refusé de participer à une ronde de solidarité dans son école primaire, précisant que « dans le contexte actuel, le directeur de l’école a décidé de signaler ce qui s’est passé à la police » et qu’il ne s’agissait pas d’une plainte.

Selon Fabienne Lewandoski, directrice-adjointe de la sécurité publique des Alpes-Maritimes, « le but de cette audition était de comprendre ce qu’il s’était passé exactement, et ce qui avait pu le conduire à dire cela ». Il a été indiqué que l’élève a été entendu pendant 30 minutes. Au moment où son père était auditionné, Ahmed s’est diverti avec des jouets, comme tout enfant de son âge qui, sans doute, ne comprend rien à ce jeu de grand.

De son côté, le Collectif contre l’islamophobie en France affirme, dans un communiqué que « le père et son fils sont profondément choqués d’un tel traitement qui illustre l’hystérie collective dans laquelle la France est plongée depuis début janvier ».

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter