5G : la Corée du Sud a une longueur d’avance !

Alors qu’elle est le leader mondial de la fibre optique et de la 4G, la Corée du Sud n’entend pas marquer une pause. Elle garde une certaine longueur d’avance, surtout qu’elle met en évidence ses perspectives du déploiement de la 5G.

Les autorités sud-coréennes ont annoncé leur intention d’investir 1,1 milliard d’euros dans le protocole de la G5, dans le but d’un lancement commercial en 2020. Cette 5G proposera un débit théorique d’1 Gb/s.

Leader mondial de la fibre optique et de la 4G, la Corée du Sud n’entend pas marquer une pause. Elle garde une certaine longueur d’avance, surtout qu’elle met en évidence ses perspectives du déploiement de la 5G. Ainsi, dans un communiqué, le ministère sud-coréen de la Science explique que leur pays a « aidé à la croissance du pays avec la 2G dans les années 1990, la 3G dans les années 2000 et la 4G en 2010. Il est temps à présent de se mettre en mouvement pour développer la 5G. Des pays en Europe, la Chine et les Etats-Unis ont redoublé d’efforts pour développer cette technologie et nous pensons qu’il y aura une énorme concurrence sur ce secteur dans quelques années ».

La Corée du Sud n’est pas le seul à se positionner. Le chinois Huawei a ainsi déclaré qu’il allait investir 600 millions de dollars d’ici 2018 dans cette technologie. De son côté, Bruxelles a annoncé en décembre dernier la mise en place d’un partenariat public privé dédié à la R&D sur la 5G baptisé 5G PPP. Il sera doté d’un budget de 700 millions d’euros d’ici 2020 et présidé par l’équipementier finlandais NSN (ex-Nokia Siemens Networks).