4 ans après les événements de l’aéroport de Naïrobi : Koffi Olomide à nouveau au Kenya

Koffi Olomidé

Interdit d’accès au Kenya depuis 2016, Koffi Olomide a pu fouler à nouveau la terre kényane depuis lundi dernier. L’artiste a tenu à remercier les autorités du pays pour cela et a annoncé l’organisation d’un concert dans les prochains jours.

Depuis lundi dernier, l’interdiction de se rendre au Kenya qui pesait sur le musicien congolais, Koffi Olomide, a été levée. L’artiste peut, à nouveau, aller et venir au pays de Uhuru Kenyatta. C’est d’ailleurs depuis la capitale kényane, Naïrobi, que la star congolaise a donné une conférence de presse, lundi dernier.

Au cours de ladite conférence, Koffi Olomide a adressé des remerciements au gouvernement kényan pour lui avoir permis de revenir, et promis de célébrer ce retour par un concert prévu pour le 5 mai 2020. Avec la levée de cette interdiction, une page vient de se fermer dans la vie de cet artiste certes talentueux, mais à la réputation sulfureuse.

Pour rappel, le 22 juillet 2016, à peine arrivé à l’aéroport de Naïrobi, Koffi Olomide décocha un violent coup de pied à l’une de ses danseuses, au vu et au su de tout le monde. La vidéo de l’agression qui a fait le tour du monde, a été fortement critiquée sur les réseaux sociaux. Arrêté par la police kényane, le chanteur a été gardé à vue pendant quelques heures avant d’être expulsé vers son pays d’origine, avec interdiction de revenir au Kenya.

A son arrivé en République Démocratique du Congo, l chanteur récupéré par la police kinoise, placé en détention provisoire à la prison de Makala, avant d’être libéré sous caution, le 30 juillet 2016. Koffi Olomide traîne plusieurs condamnations avec sursis pour violences, agressions et même « atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans ».