32 cas positifs, 2 patients dans un état grave en 48h : la pente dangereuse du Covid-19 au Sénégal

Le Coronavirus continue sa pénétration dangereuse au Sénégal. L’illustration en est donnée par les 32 cas positifs enregistrés en 48 heures alors que parmi les 134 patients sous traitement, 2 sont dans un état grave. Au vu de cette situation le Pr Seydi a tiré la sonnette d’alarme en n’excluant pas de voir le pays atteindre les 1 000 cas

La progression du Coronavirus est dangereusement sur une pente ascendante au Sénégal et en 48 heures, le pays a enregistré 32 cas positifs. Et la nouveauté est aussi que sur les 134 patients actuellement sous traitement, 2 sont dans un état grave dont 1 sous traitement respiratoire. Au total, le Sénégal compte à la date du 30 mars 2020, 162 cas confirmés dont 28 guéris et 134 sous traitement. Depuis le 2 mars 2020, date de l’apparition de la maladie au Sénégal, 1 441 tests ont été réalisés, marqués par 162 cas positifs soit 11,24%. Ces cas concernent 20 districts sanitaires sur les 78 que compte le pays et répartis sur 6 régions.

Ces statistiques n’écartent pas l’arrivée d’un pic épidémique, qui serait très préjudiciable, d’autant plus que le Sénégal ne dispose pas de moyens pour contenir une vague de malades. Cette perspective est à craindre car malgré les opérations de sensibilisation, beaucoup de Sénégalais foulent toujours au pied les règles élémentaires de prévention, notamment celle liées à la distanciation sociale. Les Sénégalais continuent de se retrouver en groupe derrière le thé, les conducteurs de moto taxis poursuivent leur business comme si de rien n’était.

Cette tendance laisse apparaître que les deux prochaines semaines seront déterminantes, dans la croisade contre la propagation de la pandémie du Coronavirus au Sénégal. En tout cas, le Pr Moussa Seydi, Chef de service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de Fann a tiré la sonnette d’alarme, non sans affirmer que si ce rythme de contamination s’accélère, la situation sera ingérable.

« Pour éviter l’hécatombe, restez chez vous. On va vers beaucoup de décès, si la situation devient incontrôlable comme dans les autres pays», a-t-il prévu dans les colonnes de L’AS, avant d’ajouter :  « je demande aux Sénégalais de respecter les mesures de prévention. Si on ne prend pas des mesures radicales, le Sénégal peut se retrouver avec 10 000 cas ».