Burkina Faso : 15 morts dans deux attaques djihadistes

Illustration

Au Burkina Faso, quinze personnes ont été tuées au cours de deux nouvelles attaques de djihadistes, à Sagho et Toékodogo, des localités du nord de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Drame au Burkina Faso où, selon une annonce faite lundi 24 juin par le ministre de la Défense, Chériff Sy, quinze personnes ont été tuées samedi 22 juin 2019, lors de deux nouvelles attaques de djihadistes, à Sagho et Toékodogo, des localités du nord de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Dans un communiqué, le ministre a indiqué que « les villages de Sagho et Toékodogo, dans la commune de Barsalogho, ont été l’objet d’attaques terroristes dans la soirée du samedi 22 juin, perpétrées par des hommes armés non identifiés (…). Ces attaques ont malheureusement causé la mort de 15 personnes, dont 13 à Sagho et 2 à Toékodogo. Trois boutiques et une dizaine de motocyclettes ont également été incendiées ».

« Alertées, les unités des forces de défense et de sécurité se sont immédiatement déportées sur les lieux mettant en déroute les groupes armés terroristes », a poursuivi Chériff Sy, qui n’a pas manqué d’insister sur la « détermination du gouvernement à assurer leur sécurité ».