100 millions de personnes sauvées de la faim, l’Afrique subsaharienne toujours à la traîne

Selon la FAO, la faim a reculé dans le monde. Au moins 100 millions de personnes ont été sauvées de la faim, mais en revanche l’Afrique subsaharienne est toujours confrontée à ce fléau et a effectué peu de progrès.

C’est une bonne nouvelle que l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) donne. Au moins 100 millions de personnes ont été sauvées de la faim dans le monde depuis dix ans, selon la FAO. L’organisation onusienne souligne donc que la faim a reculé dans le monde. Le pourcentage de personnes, en effet, en état de sous-alimentation est ainsi passé, au cours de la dernière décennie, de 18,7% à 11,3% de la population mondiale, selon le rapport annuel sur la faim dans le monde de l’organisation. C’est encore plus flagrant dans les pays en développement, où cette proportion est passée de 23,4% à 13,5%.

«Cette amélioration, en dépit de fortes disparités régionales, devrait permettre d’atteindre les Objectifs du millénaire, fixés par les Nations-unies en 2000, et qui prévoient de diminuer de moitié, d’ici à 2015, la proportion de personnes souffrant de la faim dans les pays en développement », estime la FAO dans son rapport annuel sur la faim dans le monde.

L’Afrique subsaharienne souffre toujours de la faim

Si ces chiffres sont encourageants, le tableau est loin d’être idyllique. Plus de 800 millions de personnes en souffrent toujours, nuance la FAO. « Le monde compte environ 805 millions de personnes souffrant de la faim, soit 100 millions de moins qu’il y a dix ans, et 209 millions de moins qu’il y a 20 ans », souligne l’organisation onusienne. Les progrès réalisés sur le front de la lutte contre la faim dans le monde masquent cependant de profondes disparités régionales.

D’autant que l’Afrique subsaharienne a peu progressé au cours des dernières années, rappelle la FAO, ajoutant qu’environ une personne sur quatre reste sous-alimentée dans cette partie du monde. Il faut dire que dans les Etats africains, rares sont les pays qui ont atteint l’autosuffisance alimentaire. L’agriculture est encore un secteur mal exploité dans la plupart des pays. Elle est encore à l’état primaire. Des politiques pour une agriculture plus expansive sont parfois évoquées par les pouvoirs en place, mais leur réalisation concrète peine à voir le jour. Comme d’habitude.