25 juillet 2014 / Mis à jour à 01:16 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Mali - Conflit - Politique
Transition au Mali : le gouvernement valide la feuille de route
Le Premier ministre de transition Diango Cissoko et chef d’Etat par intérim Dioncounda Traoré

Le gouvernement malien a adopté ce vendredi en conseil extraordinaire des ministres la feuille de route pour la transition. Ce document va servir de référence à l’actuelle transition politique au Mali. Il s’articule autour de deux points essentiels à savoir la restauration de l’intégrité territoriale et l’organisation d’élections transparentes et libres. Le document sera soumis à l’Assemblée nationale, convoquée en session extraordinaire mardi prochain pour adoption.

Après plusieurs reports, le gouvernement malien a validé vendredi son plan de transition. Une fois adopté par l’Assemblée nationale, il va servir de cadre de référence pour la transition. Selon les autorités maliennes, cette feuille de route a été élaborée sur la base d’un processus participative impliquant les forces de nation et les organisations de la société civile.

Ainsi dans le cadre de la restauration de l’intégrité territoriale, La feuille de route met l’accent sur la libération des zones sous contrôle armée. Cela avec d’autres forces militaires bilatérales (françaises) et internationales (la Misma). A cela s’ajoute la restructuration de l’armée. Le gouvernement malien entend organiser des négociations avec les mouvements armés qui ne mettent pas en cause l’intégrité territoriale et la laïcité de l’Etat malien. Un Etat qui veut lutter contre l’impunité. La feuille de route insiste aussi sur l’organisation du retour de l’administration et des réfugiés dans les régions du nord.

Concernant l’organisation des élections, l’autre point important de la feuille de route, les autorités maliennes ne donnent aucune date prise. Mais le document insiste sur la recomposition de la commission électorale indépendante, l’établissement de fichier biométrie et de carte d’électeur. Le financement de la feuille de route est salé. 112 milliards de F CFA. Pour trouver cette somme importante les autorités entendent puiser dans leurs ressources propres et réclamer l’aide de la communauté internationale.


lire aussi
La passation de pouvoir entre Cheick Modibo Diarra et Diango Cissoko s’est déroulée jeudi 13 décembre pendant une heure et demie dans les locaux de la primature. Aussitôt nommé, le nouveau chef du...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles