23 octobre 2014 / Mis à jour à 22:38 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
RDC - Rwanda - Conflit - Guerre - Politique - Solidarité - Humanitaire
RDC : le M23 promeut la guerre à la population
La population de Goma fuient les combats

Après Goma, les mutins du M23 ont pris ce mercredi la ville de Sake, limitrophe du Rwanda. Les ex-rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) tentent maintenant de rallier la population du Nord-Kivu à leur cause afin de la persuader de la nécessité de poursuivre leur avancée vers Bukavu pour finir par arriver à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). Selon nos sources, sur place, les insurgés ont coupé le signal des médias nationaux, et diffusent leur propagande via la radio locale. Pendant ce temps, les habitants se débrouillent comme ils peuvent pour survivre, sans eau ni électricité, dans une ville qui tourne au ralenti.

Le M23 a entamé sa guerre psychologique. Réunis au Stade de Goma, ce mercredi, quelques habitants de la capitale du Nord-Kivu, surtout les démunis et autres désœuvrés, surnommés les Shegués (enfants de rue, ndlr), se sont amassés pour entendre les messages de sensibilisation pro-guerre diffusés par le porte-parole du Mouvement du 23 mars (M23).

Le M23 sensibilise la population

« La direction du M23 a tenu un meeting au stade de Goma, leur porte-parole a parlé et critiqué le régime en place, la question de la bonne gouvernance », selon nos sources. La rébellion du M23 a coupé le signal de tous les médias nationaux, émettant à partir de Kinshasa, afin de contrôler l’information communiquée aux habitants de la province.

« Ils (les mutins du M23, ndlr) ont, par ailleurs, instrumentalisé la radio locale pour expliquer pourquoi ils ont pris les armes pour combattre le régime. A les entendre, la situation actuelle est déplorable, le pays est corrompu, il y a beaucoup d’insécurité, les militaires ne sont pas pris en charge et continuent à vivre dans des très mauvaises conditions », rapporte le journaliste congolais que nous avons joint par téléphone.

Goma tourne au ralenti

Goma est tombée ce mardi dans les mains des mutins du M23. Quelques civils, les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les autorités locales ont fui la ville notamment en se repliant vers le Sud ou l’Est. Certaines familles se sont réfugiées au Rwanda, pays accusé de soutenir les rebelles.

A Goma, la préoccupation quotidienne des habitants de cette ville de près d’un million d’habitants, c’est surtout la vie courante. Les banques et écoles sont fermées. Seuls les petits marchés de quartier sont ouverts ce jeudi. Les stations service, qui étaient fermées mercredi, ont rouvert leurs portes aujourd’hui.

La souffrance est telle que, « les habitants ont dit qu’ils veulent que les rebelles continuent de libérer les villes, car la population souffre, sans eau, ni route, ils pensent que le M23 peut améliorer la situation », souligne le journaliste congolais qui s’est confié à Afrik.com.

Kinshasa s’organise

La confusion règne en RDC. Le président Joseph Kabila a rencontré ses homologues rwandais et ougandais, Paul Kagame et Yoweri Museveni, mardi soir.

« Le président ougandais, Yoweri Museveni, a annoncé que si les rebelles ne quittent pas Goma, ils verront ce qu’il a appelé toute la force de la région ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté, mardi soir, une résolution proposée par la France, condamnant la prise de Goma par les rebelles. Mais, les habitants de Goma, restés sur place, attendent le retour des FARDC qui avaient promis de revenir en force.


lire aussi
Les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) ont pris, ce mardi, la ville de Goma, capitale du Nord-Kivu, province située à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Depuis, la confusion règne...

Selon nos sources, les mutins du Mouvement du 23 mars contrôlent en ce moment toutes les positions stratégiques, notamment l’aéroport, deux postes-frontières et le quartier général des FARDC, de Goma,...

Le Mouvement du 23 mars (M23) avait laissé 24 heures au gouvernement congolais pour « l’ouverture de négociations politiques directes et la démilitarisation totale de la ville et de l’aéroport de Goma...

Après avoir pris les villes de Goma et Sake, le Mouvement du 23 mars (M23) compte poursuivre son chemin vers Bukavu avant, peut-être, de se diriger vers Kinshasa, la capitale de la République...

La publication en juin 2012 de l’annexe au rapport des experts de l’ONU imputant au Rwanda de soutenir militairement et politiquement le groupe armé M23 qui contrôle une partie de l’Est de la RDC, a...

Un sommet extraordinaire des dirigeants de la région des Grands-Lacs s’est tenu, ce week-end à Kampala, la capitale de l’Ouganda, exhortant le Mouvement du 23 mars (M23), qui s’est emparé de Goma...

Les dirigeants de la région des Grands-Lacs, réunis samedi à Kampala, la capitale de l’Ouganda, avaient ordonné aux mutins du Mouvement du 23 mars (M23) de quitter Goma, la capitale de la province du...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles