27 janvier 2015 / Mis à jour à 22:38 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
France - Maroc
Maroc : Air France assignée en justice à cause d’une blague sur le Roi du Maroc

La compagnie aérienne Air France est assignée devant le tribunal des référés de Bobigny le 25 février. La cause : un de ses commandants à bord a plaisanté sur le Roi du Maroc, suite à un retard au décollage du Vol AF 2497 Casablaca-Maroc, le 5 décembre dernier, rapporte Leparisien.fr. Le pilote avait ironisé sur ce retard de vingt minutes en raison de la présence sur la piste de l’avion de sa majesté Mohamed VI. Il aurait encouragé les passagers mécontents à s’adresser directement à Mohamed VI, Palais Royal, Rabat. Une plaisanterie qui n’a pas laissé tous les passagers indifférents. Certains se sont constitués en collectif et ont décidé d’attaquer la compagnie aérienne française. Alexandre de Juniac, PDG d’Air France, a déjà présenté ses excuses par lettre aux passagers mécontents et annoncé que le commandant de bord, auteur de cette boutade, serait convoqué par sa hiérarchie.


Maroc en bref
Le Premier ministre Abdelilah Benkirane a salué ce jeudi le boycott du ministère des Affaires étrangères du royaume de la marche contre le terrorisme à Paris, le 11 janvier dernier. « La non...

La France tente d’apaiser les tensions qui existent avec le Maroc. Le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius a déclaré ce jeudi qu’il se rendrait « prochainement » au Maroc, devant les...

Les enclaves de Melilla et Ceuta sont les seuls liens entre l’Europe et l’Afrique. Plusieurs milliers de migrants tentent chaque année de franchir les grillages les séparant de l’Europe. Des...


derniers articles Maroc
Un Algérien soupçonné d’appartenir au groupe islamiste responsable de l’assassinat d’Hervé Gourdel a été interpellé au nord-est du Maroc.

Quatre personnes d’origine marocaine, suspectées d’être des extrémistes islamistes, ont été arrêtées par la police espagnole, samedi, sur le territoire espagnol de Ceuta, frontalier du...

Fait rarissime en France. Le Franco-Marocain Ahmed Sahnouni, condamné pour des faits de terrorisme, n’est plus Français. En effet, les Sages ont validé la déchéance de nationalité du...


à la une




en bref