24 avril 2014 / Mis à jour à 17:08 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
France - Maroc
Maroc : Air France assignée en justice à cause d’une blague sur le Roi du Maroc

La compagnie aérienne Air France est assignée devant le tribunal des référés de Bobigny le 25 février. La cause : un de ses commandants à bord a plaisanté sur le Roi du Maroc, suite à un retard au décollage du Vol AF 2497 Casablaca-Maroc, le 5 décembre dernier, rapporte Leparisien.fr. Le pilote avait ironisé sur ce retard de vingt minutes en raison de la présence sur la piste de l’avion de sa majesté Mohamed VI. Il aurait encouragé les passagers mécontents à s’adresser directement à Mohamed VI, Palais Royal, Rabat. Une plaisanterie qui n’a pas laissé tous les passagers indifférents. Certains se sont constitués en collectif et ont décidé d’attaquer la compagnie aérienne française. Alexandre de Juniac, PDG d’Air France, a déjà présenté ses excuses par lettre aux passagers mécontents et annoncé que le commandant de bord, auteur de cette boutade, serait convoqué par sa hiérarchie.


Maroc en bref
Un Marocain, soupçonné d’avoir planifié une attaque terroriste contre une école et un bâtiment fédéral, a été arrêté lundi par le FBI dans le Connecticut, rapporte le Connecticut Post....

Un milliers de migrants ont tenté de passer en force la frontière du Maroc vers l’Espagne, en entrant dans l’enclave espagnol de Melilla. « Durant la nuit de mercredi à jeudi, la...

Près d’un millier de personnes, des étudiants ainsi que diplômés au chômage et des militants du mouvement du 20-Février (M20-F), né durant le Printemps arabe, ont manifesté dimanche...


derniers articles Maroc
Ils ont marqué le football à leur façon et leurs performances sont encore gravées dans les esprits. A travers une série de portraits remis au goût du jour, Afrik-Foot rend hommage aux premiers...

Alors qu’il était attendu ce mercredi au Sénégal, l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, a fait faux bond. Motif avancé : l’ex-dirigeant serait bloqué à...

D’après une étude du cabinet A.T. Kearney, huit villes africaines ont le potentiel pour concurrencer de grandes mégalopoles mondiales dans un horizon de 10 à 20 ans. Preuve que...


à la une




en bref