29 mai 2015 / Mis à jour à 13:22 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
France - Maroc
Maroc : Air France assignée en justice à cause d’une blague sur le Roi du Maroc

La compagnie aérienne Air France est assignée devant le tribunal des référés de Bobigny le 25 février. La cause : un de ses commandants à bord a plaisanté sur le Roi du Maroc, suite à un retard au décollage du Vol AF 2497 Casablaca-Maroc, le 5 décembre dernier, rapporte Leparisien.fr. Le pilote avait ironisé sur ce retard de vingt minutes en raison de la présence sur la piste de l’avion de sa majesté Mohamed VI. Il aurait encouragé les passagers mécontents à s’adresser directement à Mohamed VI, Palais Royal, Rabat. Une plaisanterie qui n’a pas laissé tous les passagers indifférents. Certains se sont constitués en collectif et ont décidé d’attaquer la compagnie aérienne française. Alexandre de Juniac, PDG d’Air France, a déjà présenté ses excuses par lettre aux passagers mécontents et annoncé que le commandant de bord, auteur de cette boutade, serait convoqué par sa hiérarchie.


Maroc en bref
Lors de la visite à Paris ce jeudi du chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane, 14 accords et une ligne de crédit de 25 millions d’euros visant à renforcer le partenariat franco-marocain en...

Ford a annoncé ce mardi l’installation d’un nouveau bureau de vente régional à Casablanca et un bureau d’achat à Tanger, sans confirmer l’établissement d’une usine. Une implantation qui doit notamment lui...

A l’issue de la Cérémonie de lancement du Groupe d’impulsion paritaire Séngal-Maroc présidée par le Président de la République, le Président Macky Sall et le Roi Mohammed VI, les deux chefs d’Etat...


derniers articles Maroc
Après la bagarre qui a éclaté entre gardes du corps marocains et sénégalais à l’occasion d’un entretien entre le roi du Maroc Mohammed VI et le président du Sénégal Macky Sall, un capitaine du royaume a...

Un deuxième Marocain a été arrêté dimanche à la frontière tuniso-libyenne. Il était recherché depuis l’attentat en mars dernier contre le musée du Bardo à Tunis.

Candidat à l’organisation de la Coupe du monde 1998 face à la France, le Maroc voit son nom cité dans la vaste affaire de corruption qui secoue actuellement la FIFA, pour avoir acheté au moins un...


à la une




en bref