28 novembre 2014 / Mis à jour à 14:12 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Madagascar - Aviation - Entreprise - Politique - Conflit social
Madagascar : Air Force Two racheté par un casino américain
L’avion "Air Force Two" de Marc Ravalomanana a été vendu à une société américaine de casinos
Air Force Two, l’avion de Marc Ravalomanana, vient d’être vendu à une entreprise américaine de casinos, au prix de 25 millions de dollars. Alors qu’il avait été acheté à hauteur de 60 millions de dollars. Cet avion, pour le moins luxueux, a été au centre du coup d’Etat qui a renversé l’ancien président malgache au profit d’Andry Rajoelina, l’actuel président de la transition de Madagascar.

Marc Ravalomanana perd son avion. Le Air Force Two de l’ancien président malgache, chassé du pouvoir en 2009 par un coup d’Etat mené par Andry Rajoelina et exilé depuis en Afrique du Sud, vient d’être revendu à une entreprise américaine de casinos pour le prix de 25 millions de dollars alors qu’il a été acheté 60 millions de dollars.

Il « s’est envolé hier (jeudi, ndlr) pour la Tanzanie. Il doit rejoindre les Etats-Unis où réside son nouveau propriétaire, une entreprise de casinos américaine. C’est donc la fin d’un long feuilleton : en 2009, l’achat de l’appareil de luxe avait précipité la chute de l’ancien président », rapporte RFI.

L’appareil, luxueux, a été bradé. Les autorités malgaches l’ont vendu à moitié prix, -acheté en 2008 60 millions de dollars pour être vendu 25 millions de dollars-, pour s’en débarrasser. L’avion devenait encombrant même sur le plan financier. « Selon le ministre des Finances, il y avait urgence. Cloué sur le tarmac de l’aéroport de la capitale, l’appareil s’abîmait ».

L’avion de la discorde

Marc Ravalomanana
Marc Ravalomanana

Marc Ravalomanana va encore devoir patienter pour remettre les pieds à Madagascar. Andry Rajoelina, le président de la Haute transition, s’est dit prêt à renoncer à se présenter à l’élection présidentielle si son rival fait de même. Seulement, l’ex-président renversé en mars 2009, exilé en Afrique de Sud, ne l’entend pas de cette oreille. Il compte bien se porter candidat au scrutin fixé à mai 2013. Pour cela, il réclame l’autorisation de rentrer dans son pays. Une requête pour le moment réfutée par Andry Rajoelina, qui souhaite le retour de son prédécesseur qu’après la tenue des prochaines élections. En clair, il devra définitivement renoncer au fauteuil présidentiel.

Air Force Two était très vite venu l’avion de la discorde à Madagascar. Les observateurs disent même qu’il serait à l’origine du Coup d’Etat de 2009. « Très vite, pour l’opposition, il devient le symbole de l’indécence du pouvoir en place et l’un des éléments déclencheurs du coup d’Etat de 2009. A ce moment là, Andry Rajoelina, l’actuel président de la transition promet « de se débarrasser d’Air Force Two pour permettre aux Malgaches de manger trois fois par jour », indique RFI.

La vente de cet avion arrange donc tout le monde. Aussi pour son apport financier en ce temps de crise. Madagascar compte utiliser les 25 millions de dollars de la vente pour ainsi financer les élections présidentielles et législatives, prévues pour mai prochain, qui devraient valoir la somme de 71 millions de dollars.


lire aussi
Andry Rajoelina le président de la Haute transition de Madagascar est prêt à renoncer à se présenter à l’élection présidentielle du 8 mai 2013 si Marc Ravalomanana fait de même. Ce dernier renversé en...

Les négociations ont repris cette semaine sur la Grande Ile, pour tenter d’apaiser les tensions politiques qui secouent le pays. Dans ce cadre, une mission militaire de la SADC, la Communauté de...

Les négociations entre le président de la transition Andry Rajoelina et l’ancien chef d’Etat Marc Ravalomanana pour trouver une solution à la crise malgache n’ont rien donné. Le principal point de...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles