lundi 1er septembre
produits
Le Fonio, ancêtre des céréales d’Afrique


Le Fonio, de son nom scientifique Digitaria exilis (fonio blanc) ou Digitaria iburua (fonio noir), est considéré comme la céréale la plus ancienne d’Afrique. Longtemps délaissée, elle est depuis quelques années réintroduite dans la culture africaine en raison de sa croissance rapide et de ses grandes qualités nutritionnelles.


Dans la cosmogonie du peuple Dogon, au Mali, la graine de fonio, appelée põ, constitue le « germe du monde ». En couscous, beignets ou farines, le fonio est l’une des céréales les plus courantes en Afrique de l’Ouest. Elle a des vertus nutritionnelles importantes et, facile à digérer, elle est même recommandée aux diabétiques ! Pourtant sa culture a longtemps été freinée car jusqu’à l’introduction de nouvelles machines, il fallait près de deux heures pour piler deux kilos de graines. A compter du début des années 90, le fonio a connu une véritable démocratisation avec l’invention par Sanoussi Diakité, un enseignant de Dakar, du « décortiqueur ». Cette machine qui coûte environ 1000-1500 € permet d’épargner le long labeur du pilage en augmentant la productivité et le rendement à 75 kg en 2 heures.

Se contentant de sols pauvres, non fumés et adaptée aux pluviométries variables, la culture du Fonio a redémarré avec la mécanisation et le soutien financier de l’Union européenne (UE) pour le développement de la compétitivité de la filière. Cela doit permettre, en plus de l’utilisation sur les marchés locaux, de pouvoir exporter les surplus vers l’Europe ou les Etats-Unis.

La Guinée reste le premier producteur avec 222 000 tonnes, devant le Nigeria, 80 000 tonnes, le Mali, 26 000 tonnes, la Côte d’ivoire 14 000 tonnes et le Burkina Faso 9 500 tonnes. Au total, un peu moins de 500 000 hectares sont exploités.

Une céréale bien adaptée à la cuisine

Le fonio est une denrée de grande qualité au plan culinaire et diététique. Elle est plébiscitée pour ses propriétés gustatives et nutritionnelles exceptionnelles. « Plus riche que les autres graines en calcium, magnésium, zinc et manganèse, il contient également deux fois plus d’acides aminés que les autres céréales » annonce Top Santé. Très digeste, il est en outre parfaitement recommandé pour l’alimentation des enfants, des personnes âgées et pour les personnes souffrant de surpoids.

Le plus souvent consommé sous forme de couscous ou de bouillie épaisse, le fonio peut également être cuisiné en salade, beignets ou même en dessert. Le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) qui lui a même consacré un site conclut par un proverbe populaire qui résume bien son utilité : « Le fonio ne fait jamais honte à la cuisinière ».

- Découvrez quelques recettes à base de Fonio
- Lire aussi : L’Afrique et son haricot magique, le niébé



 Vos commentaires


 

recherche






 
 
               

© Afrik-cuisine.com - 2011 - tous droits réservés