24 juin 2017 / Mis à jour à 22:43 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
France - International - Pan Afrique - Guerre - Colonisation
L’Afrique oubliée des cérémonies de commémoration du débarquement
Alors que Barack Obama, Vladimir Poutine ou la reine d’Angleterre ont été accueillis en grande pompe par la France et François Hollande, l’Afrique a été la grande oubliée de ces cérémonies. Pourtant les « tirailleurs sénégalais » ont écrit dans le sang l’histoire de la France lors de la seconde guerre mondiale. Venant d’Afrique Noire et du Maghreb, compagnons du Général De Gaulle dès le début de la Résistance, ils n’ont pas eu la reconnaissance de leurs pairs et de l’Histoire.

Commémoration du D-Day : où sont les tirailleurs ? 20 300 Maghrébins et 21 500 Africains sont tombés pour la libération de la France. Mais cette dernière semble l’avoir oublié. Retour en quelques articles sur la place des soldats africains dans le conflit.

- L’armée de la France libre était africaine :
- Le Tata sénégalais de Chasselay : Un cimetière à la mémoire de l’héroïsme des Africains tombés pour la France
- La France rend hommage à la « Force Noire » : Jean-Marie Bockel et Rama Yade ont célébré la mémoire des soldats noirs tombés pour la France pendant la Grande Guerre
- Appel du 18 juin : critique de l’esprit français et hommage aux soldats africains : Tribune de Raphaël Adjobi
- France : l’Assemblée entérine la revalorisation des pensions des anciens combattants des ex-colonies 84.000 anciens soldats sont concernés. Les députés français ont entériné à l’unanimité la revalorisation des pensions des anciens combattants des ex-colonies françaises.
- France : Un mémorial pour les soldats musulmans morts à Verdun



à la une




communiqués

afrik-foot