25 septembre 2017 / Mis à jour à 18:59 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Afrique du Sud - Conflit - Politique - Crime et banditisme
Afrique du Sud : vers la légalisation du commerce de cornes de rhinocéros

Alors que l’Afrique du Sud a assuré lutter sans relâche contre le braconnage de rhinocéros, le pays pourrait contre toute attente légaliser le commerce de cornes de rhinocéros !

Va-t-on vers une légalisation du commerce de cornes de rhinocéros en Afrique du Sud ? Ce pays a en effet désigné un collège d’experts pour examiner la possibilité de rétablir le commerce de cornes de rhinocéros, a annoncé, ce lundi 9 févrer 2015, le ministre de l’Environnement. Une annonce surprenante alors même que le pays a assuré lutter sans relâche contre le braconnage de cette espèce menacée.

Pour justifier sa mesure, le ministre de l’Environnement a souligné qu’il « est important de souligner que l’Afrique du Sud n’a pas pris position sur ce sujet, et ne le fera pas tant que le comité n’aura pas fini ses travaux et présenté ses conclusions ». Selon lui, le comité d’experts comprend des défenseurs de l’environnement, des scientifiques et des représentants des services de l’immigration. D’après le ministre, ces experts son chargés de présenter des mesures pour enrayer le braconnage de rhinocéros, et doivent remettre leur rapport avant la fin de l’année. Ce comité est constitué d’un groupe de 21 personnes, qui s’intéresseront aux aspects techniques et stratégiques de ce commerce.

Mais comment enrayer le braconnage contre les rhinocéros si celui-ci a des chances d’être légalisé ? D’autant qu’il a pris des proportions records en Afrique du Sud, ces dernières années. Le pays compte en effet le plus grand nombre de rhinocéros dans le monde, soit 80% de la population mondiale. Rien que l’année 2014, au moins 1 215 rhinocéros ont été massacrés, soit une augmentation de 21% par rapport à l’année 2013.

Les organisations de défense des animaux ne cessent de dénoncer cette situation, mettant en garde contre une disparition totale des rhinocéros dans les années à venir si rien n’est fait. La corne de rhinocéros est un marché très juteux pour les braconniers. Elle est commercialisée dans des pays asiatiques comme la Chine, où elle est utilisée dans des produits cosmétiques ou transformée en tant qu’aphrodisiaque.



à la une




communiqués

afrik-foot