19 avril 2014 / Mis à jour à 22:11 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Centrafrique
Centrafrique : un cessez-le-feu signé entre la rébellion et le pouvoir

Les rebelles du séléka qui contrôlent les 3/4 du pays ont signé ce vendredi un accord de cessez-le-feu à Libreville où se trament les négociations censés sortir la Centrafrique de la crise. L’accord prévoit le maintien du président François Bozizé au pouvoir et la formation d’un gouvernement d’union nationale. Des législatives devraient être organisées dans 12 mois. "Un nouveau premier ministre issu de l’opposition démocratique sera nommé", selon cet accord lu devant la presse, qui prévoit également le "retrait de toutes les forces militaires étrangères de Centrafrique, à l’exception des Forces africaines d’interposition (FOMAC).


Centrafrique en bref
Tous les soldats envoyés par le Tchad pour participer à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) ont quitté le pays, a déclaré, ce mercredi, le premier ministre tchadien,...

Le général Martin Tumenta Chomu, commandant militaire de la force africaine en Centrafrique (Misca), a déclaré que l’intégralité du contingent tchadien incorporé à la force avait quitté le...

L’Union Africaine (UA) a salué la résolution de l’ONU autorisant le déploiement d’une force de maintien de la paix en Centrafrique dans une déclaration publiée ce week-end,...


derniers articles Centrafrique
La population musulmane de la ville minière de Boda, qui vit habituellement de l’extraction du diamant, se trouve encerclée par les anti-balaka qui plus que jamais sont décidés à chasser...

Le Tchad a annoncé ce mercredi avoir achevé le retrait de ses troupes présentes en Centrafrique au sein de la MISCA.

Pour échapper aux violences des milices anti-balaka, la population musulmane de la ville de Bossangoa, dans le nord de la Centrafrique, a entièrement fui en direction du Tchad...


à la une




en bref