1er novembre 2014 / Mis à jour à 01:38 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Algérie - Egypte - France - Ghana - Golfe arabo-persique - Israël - Maroc - Palestine - RDC - Suisse - Tunisie - Zambie - Informatique - Médias - NTIC - Politique - Télécommunications - Population
L’Algérie est le meilleur ami du Maroc... sur Facebook !

Une carte interactive développée par une diplômée et chercheuse américaine en relations internationales de l’université de Stanford, Mia Newman, révèle que l’Algérie arrive en pole position dans les listes d’amis des Marocains sur Facebook.

En dépit des divergences politiques entre le Maroc et l’Algérie, il n’en demeure pas moins que les premiers amis des Marocains sur Facebook sont bel et bien les Algériens. Une diplômée en relations internationales de l’université de Stanford, Mia Newman, a mis au point une carte interactive qui permet de connaître les liens d’amitié qui unissent les pays. Grâce à ce logiciel rendu disponible par Facebook, en un clic il est possible de connaître les cinq premiers amis de chaque pays. Ainsi, le premier ami du Maroc est l’Algérie, suivie de la Tunisie. La France et l’Egypte arrivent respectivement en 3e et 4e position. Par contre, le premier ami de l’Algérie est la Tunisie, le Maroc arrive en 2e position. La France, l’Egypte et la Jordanie arrivent mutuellement en 3e, 4e et 5e position.

Une idée cosmopolite

Certes, la technologie rapproche les peuples. A tout moment et partout dans le monde les individus peuvent communiquer et rester connectés entre eux grâce à Internet. Cette carte interactive dévoile des tendances qui sont pour certaines prévisibles et pour d’autres inattendues. Certaines tendances restent par ailleurs inexplicables. Par exemple, qu’est-ce qui rend si proche les habitants de la République démocratique du Congo avec ceux de l’Equateur ? Ces derniers arrivent en 2e position des amis "facebookeurs" des Congolais, derrière les Zambiens.

L’immigration et les liens économiques seraient, selon l’étude, les principaux facteurs déterminant les liens d’affinités sur Facebook. Autres exemples, les cinq premiers amis "facebookeurs" des Français sont, par ordre décroissant, les Belges, les Marocains, les Tunisiens, les Algériens et les Suisses. Quant à la Tunisie, ses premiers amis sont respectivement les Algériens, les Egyptiens, les Marocains, les Français puis les Saoudiens.

Dans la rubrique « liens d’amitiés inattendues », prenons pour exemple les Israéliens pour qui les Palestiniens sont les premiers amis devant les Jordaniens. Côté Palestiniens, leurs premiers amis sont les Jordaniens, les Egyptiens (2e) et les Israéliens (3e). Une réalité qui confirme que l’amitié entre les peuples n’est pas une chimère…

Lire aussi :

- Maroc : les jeunes moins actifs que leurs aînés sur Facebook

- L’Egypte inspirée par la cyber-révolution tunisienne


lire aussi
Le 15 octobre, à Toronto (au Canada), l’ICANN, Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, a tenu sa 45e réunion publique en vue de développer la communauté Internet africaine. Pour ce faire,...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles