28 août 2014 / Mis à jour à 03:42 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
dossier : Prostitution

Nigeria - Sorcellerie - Crime et banditisme - Trafic - Enfance
Trocs au Nigeria : un enfant contre un rituel
La police perquisitionne un orphelinat du Sud. Au Nigeria, des enfants sont vendus par leurs parents pour être l’objet de rituels. Plusieurs cas ont été révélés, notamment dans le Sud du pays où la police nigériane a mené un raid dans un orphelinat, suite à ses investigations.

Le 4 avril, la police nigériane a procédé à un raid dans un orphelinat dans le Sud du pays. Sept femmes de 18 à 20 ans, dont trois enceintes étaient présentes sur les lieux. Il semblerait que leurs futurs enfants aient été destinés à la vente pour des rituels. Cette opération de police a conduit à l’arrestation du propriétaire de l’orphelinat, de son épouse et d’un complice.

Ces femmes reçoivent une importante somme d’argent, 70 000 nairas (340 euros) en échange de leur bébé vendu ensuite à des personnes pratiquant des rituels. En attendant le jugement, les trois femmes enceintes sont en détention provisoire.

Ce n’est pas la première fois que cela se produit au Nigeria. Plusieurs usines ont été démantelées à travers le pays. Ainsi en octobre 2011, dans l’état d’Anamba (sud du Nigeria), des femmes enceintes ont été arrêtées pour des raisons semblables dans les locaux d’une fondation. Le même cas s’est produit quelques mois plus tôt dans l’état d’Abia, également dans le Sud du pays.

Plusieurs cas similaires sont avérés en Afrique de l’Ouest. Les enfants issus de ces trafics finissent par travailler dans les champs ou dans les mines, sont contraints à la prostitution, ou sont des sujets pour la sorcellerie.


lire aussi
Il n’y a rien de si désagréable qu’une nation malpropre. Regardez le Congo. Son visage froissé et blanc, est un signe de malheur. Des véritables saletés et des cauchemars qu’il faut vivre avec. Une...


dossier
La prostitution chez les femmes africaines prend de plus en plus d’ampleur en Europe et plus particulièrement en France. Alertée sur le sujet par Amely-James Koh Bela, Afrik a décidé de tirer la sonnette d’alarme. Ainsi nous vous proposons des témoignages ainsi qu’une série d’articles sur la prostitution des femmes, des enfants mais aussi celle des hommes africains.


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles