12 décembre 2017 / Mis à jour à 12:35 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Maroc - Homosexualité - Politique - Religion - Alcool
Maroc : Un islam moderne qui tolère l’alcool, l’avortement et l’homosexualité ?

Le leader du Parti Justice et Développement (PJD) a été nommé, mardi, Premier ministre par le roi Mohammed VI. Mais que pense le PJD, ce parti politique à référentiel islamique arrivé en tête des élections législatives, de l’homosexualité, de l’alcool ou encore de l’avortement ?

Abdelilah Benkirane, fraîchement nommé Premier ministre, a été l’un de ceux qui ont demandé au gouvernement d’augmenter les taxes sur l’alcool. Son avis est clair à ce sujet. « Si l’on veut être dans la mondialisation on ne peut pas faire pour l’alcool ce qu’ont fait l’Iran ou le Soudan. L’ouverture signifie la liberté, mais dans la responsabilité. On est prêt à appliquer au Maroc la loi canadienne sur l’alcool. Comme ce pays, pour prévenir le danger de l’alcool sur la santé et ses méfaits sur la société, il faut au moins couvrir une canette de bière quand on veut l’acheter, et bâcher un camion qui transporte de l’alcool. L’interdiction de l’alcool ne résout pas le problème puisque, de toute façon, les Marocains qui aiment boire vont se le procurer ou en fabriquer eux-mêmes », a-t-il déclaré dans les colonnes de Lavieeco.com.

Concernant l’homosexualité, M. Benkirane est moins tendre. Il suggère « qu’on la pratique chez soi ». « C’est comme pour Ramadan, la loi n’interdit pas de manger quand on est chez soi. La religion est une affaire entre Dieu et l’individu, mais quand on est dans la rue, ce n’est plus une affaire entre Dieu et l’individu, mais entre ce dernier et la société. » Pour information, le PJD a demandé à ce que le chanteur Elton John, homosexuel, soit interdit de concert au festival Mawazine qui a eu lieu en mai 2009 au Maroc. Déjà, les autorités égyptiennes l’avait interdit de concert en Egypte a cause d’une déclaration qu’il a faite. Selon lui Jésus aurait été gay. Le PJD a jugé qu’« Elton John aurait une mauvaise influence sur le peuple marocain. Il pourrait les pervertir et répandre l’homosexualité au Maroc ».

La peine de mort ne peut être abolie d’après lui car elle est inscrite dans le coran. « On ne peut interdire ce qui est licite », a dit un jour le roi. « On ne peut l’abolir par la loi car elle est dans le Coran, mais faire en sorte de ne pas l’appliquer. La loi ne peut pas autoriser ce qui est interdit par le Coran, mais le pratiquer est une autre histoire », a-t-il ajouté.

Le PJD est favorable à l’avortement à condition que la vie de la femme soit en danger et que les Oulémas (savants religieux) soient consultés.

Pour ou contre un Etat Laïc ? L’avis de M. Benkirane : « Je ne suis pas contre un Etat laïc. Encore faut-il savoir qui va gérer la chose religieuse si l’on instaure la laïcité, nous n’avons pas un pape comme en Europe, ou un clergé comme les chiites pour gérer le fait religieux. Qui va le faire au Maroc ? Les partis politiques, les extrémistes religieux ? La laïcité est incompatible avec la Commanderie des croyants, elle n’est pas possible au Maroc. » Rappelons que c’est le Roi qui au Maroc est Commandeur des croyants.

Quant au voile, le PJD affirme qu’il s’agit d’une liberté individuelle. Il précise d’ailleurs que la responsable de communication du parti ne le porte pas.



lire aussi
L’assemblée nationale constituante a statué ce jeudi soir en faveur de l’augmentation des prix des alcools. Cette mesure est la première du genre depuis l’entrée majoritaire au pouvoir du parti...


à la une




communiqués

afrik-foot