jeudi 23 février
le coin des chefs
Ramadan : La petite cuisine d’Abdel, sur Canal +
Interview du cuisinier et présentateur, Abdel Alaoui



Rien que pour ses abonnés du Maghreb, Canal Plus diffuse La petite cuisine d’Abdel, une émission spéciale ramadan durant tout le mois sacré. Humour, tradition et gourmandise sont au rendez vous de ce programme quotidien animé par Abdel Alaoui.


On connait déjà Abdel Alaoui pour la rubrique culinaire qu’il anime avec talent dans L’Édition Spéciale sur Canal Plus. Passionné de comédie, le cuisinier de 31 ans insuffle un vent nouveau aux émissions de cuisine télévisés. Pendant le ramadan il présente sur Canal + le bouquet un programme spécialement conçu pour les abonnés de la chaine au Maghreb. Diffusée du lundi au vendredi, à 18 heures GMT jusqu’au 10 septembre, La petite cuisine d’Abdel présente chaque jour une recette différente en compagnie d’une personnalité d’origine maghrébine.

Afrik.com : Comment êtes-vous devenu présentateur d’émission de cuisine à la télévision ?
Abdel Alaoui :
Je suis d’origine marocaine, et ma mère cuisine donc très bien. Elle fait pratiquement tout maison, même le pain. Dès mon plus jeune âge, je la regardais préparer les plats en cuisine. On a même retrouvé des vidéos où l’on me voyait l’aider à préparer les plats alors que j’avais 7 ou 8 ans. Et puis après, comme ça me plaisait, je suis entré en école d’hôtellerie, j’ai enchaîné CAP, BEP, les stages un peu partout. Parallèlement, j’ai pris des cours de théâtre, et j’ai alors décidé d’allier mes deux passions. En 2004, j’ai décroché une émission sur Discovery. Les Américains sont beaucoup moins frileux quand on leur propose quelque chose de nouveau. Dans SOS Abdel, j’allais chez des personnalités et je préparais un plat avec ce qu’il y avait dans leurs placards. Suite à SOS Abdel, j’ai eu une proposition de Canal pour faire une chronique dans l’Edition Spéciale de Bruce Toussaint toujours en alliant cuisine et petit show.

Afrik.com : La petite cuisine d’Abdel est « spéciale ramadan ». En cette période de mois sacré, est ce que vous pratiquez le jeûne ?
Abdel Alaoui :
Le ramadan, je le fais depuis que j’ai 14 où 15 ans. Alors en tant que cuisinier, c’est vrai que les premiers jours c’est un peu dur, mais après on s’y fait. En plus en cuisine, tu n’as pas trop le temps de penser à avoir faim, tu as la pression du chef, qui s’en fout pas mal que tu fasses ramadan, et tu es souvent dans le speed donc tu n’y penses pas. Après pour gouter les plats c’est un peu compliqué quand tu dois préparer la sauce aigre-douce avec le dosage pile poil. Pendant mes études, j’avais souvent un pote qui faisait office de « goûteur ». Et maintenant, quand je suis en cuisine, j’ai des commis qui m’aident, donc ce sont eux qui goûtent à ma place. Mais bon, parfois, c’est difficile de résister à la tentation de ne pas goûter.

Afrik.com : Comment s’est passée la création de La petite cuisine d’Abdel ?
Abdel Alaoui :
C’est Canal Overseas (l’opérateur de Canal + à l’étranger) qui voulait faire ce genre d’émission pour le public maghrébin. Sachant que j’étais le seul cuisinier de Canal et en plus musulman, ils m’ont proposé de faire une émission de cuisine pendant le ramadan. J’avais deux idées à la base : la première (celle qui a été retenue), c’était d’accueillir une personnalité musulmane et de faire le plat de son choix, généralement un plat de son enfance où de son pays d’origine. Ma deuxième idée, c’était d’aller dans les grandes villes musulmanes et de faire des plats correspondants à la région du monde. Ce concept qui me plaît bien sera peut être repris plus tard pour une autre émission pas forcément en lien avec le ramadan.

Afrik.com : On peut regretter qu’à part Omar (d’Omar&Fred), il n’y ait que des invités d’origine maghrébine et du coup que des plats maghrébins. Pourquoi ce choix ?
Abdel Alaoui :
Le concept, c’est de faire un truc rapide (l’émission dure 8min), qui ne coûte pas cher et avec des ingrédients que le public de l’émission peux trouver facilement. Je n’allais pas me lancer dans des plats compliqués avec des ingrédients introuvables, ce n’était pas le but. Donc j’essaye de prendre des plats que les gens connaissent déjà et que j’allège ou que je simplifie.

Afrik.com : Vous avez de nombreux projets parallèlement à la télé. Comment marche votre restaurant de Saint-Germain ?
Abdel Alaoui :
Wok & Co a ouvert fin janvier-début février de cette année et ça a marché direct. Je ne pense pas que les gens soient venus parce qu’ils m’avaient vu sur Canal, la clientèle étant majoritairement constituée de lycéens, d’étudiants où de personnes qui viennent manger à leur pause du midi. La formule c’est : diététique, rapide, peu couteux et naturel. Les gens sont demandeurs. D’ailleurs, j’ai déposé le concept et, si ça continue de marcher aussi bien, j’aimerais en faire une franchise.

Afrik.com : D’autres projets ?
Abdel Alaoui :
Ce qui est génial en cuisine, c’est qu’on peut tout faire. Là, je finis de préparer mon one man show qui devrait commencer en mars 2011. C’est un spectacle coécrit et mis en scène par le duo « Wanted » formé par Lahcen Kourkdane et Wahib Waâcha. Ce sera toujours en lien avec la cuisine avec une scène qui se partagera entre une cuisine et un salon et où j’incarnerai des personnages qui m’ont marqué comme ma mère, des amis où des collègues. Et puis à la rentrée, il y aura toujours L’Édition Spéciale sur Canal et l’émission (Lhmak wa lmadak, « Délire et saveur ») sur la chaîne marocaine Al-Aoula que je co-anime avec Kamel Boutayeb.

Consulter : le blog d’Abdel Alaoui



 Vos commentaires


 

recherche





 
 
               

© Afrik-cuisine.com - 2010