22 novembre 2014 / Mis à jour à 17:01 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
France - Pan Afrique - Médias - Vie des médias - Télévision
Africa 24 : un nouveau regard sur l’actualité de l’Afrique et du monde
La chaîne panafricaine d’information a été lancée à Paris. Traiter l’actualité du continent africain et du monde avec un regard africain et une haute exigence de qualité, c’est l’objectif que s’est assigné la nouvelle chaîne d’information panafricaine, Africa 24, fondée et présidée par Constant Nemale. Son lancement officiel a eu lieu, mardi soir, à Paris.

Constant Nemale
Constant Nemale

« Believe in Africa » (croire en l’Afrique), c’est le slogan que s’est choisi la nouvelle chaîne d’information panafricaine, Africa 24, lancée en grande pompe, hier, à Paris. De nombreuses personnalités avaient fait le déplacement, dans les luxueux salons de l’hôtel George V. Parmi elles, le ministre sénégalais des Transports aériens et des Infrastructures, Karim Wade, l’astrophysicien malien Cheikh Modibo Diarra, la comédienne française Isabelle Adjani, les réalisateurs Rachid Bouchareb et Yamina Benguigui, la journaliste et nouvelle membre du CSA Christine Kelly, le musicien Manu Dibango, l’animateur de RFI Amobé Mévégué…

A l’origine d’Africa 24, le camerounais Constant Nemale. Il explique la création de la chaîne par sa volonté de faire entendre le point de vue de l’Afrique sur l’actualité. « Il est important, pour nous Africains, de disposer d’un canal d’information le plus complet et le plus professionnel possible, répondant aux standards internationaux », estime-t-il. Son objectif affirmé est de faire du nouveau média la « première chaîne mondiale d’information sur l’Afrique », le pendant africain de chaînes d’information internationales occidentales et arabes telles que CNN, BBC, France 24 et Al Jazeera.

« On a su s’entourer de professionnels »

Constant Nemale n’en est pas à son coup d’essai. Il a été, en 1998, le co-fondateur de la télévision panafricaine 3A Télésud. Une aventure qui s’est achevée brutalement, pour lui, il y a deux ans, suite à un conflit entre associés. Mais il s’estime mieux armé qu’autrefois pour mener à bien sa nouvelle aventure. « Pour lancer Africa 24, à la différence de 3A, d’emblée on a su s’entourer de professionnels, juge-t-il. La Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE), première banque d’Afrique, nous a apporté son expérience et son expertise, des cabinets de conseil nous ont aidés... » La BMCE a coordonné la structuration financière du projet qui a reçu l’apport de plusieurs investisseurs. M. Nemale, qui déclare être l’actionnaire majoritaire d’Africa 24, a reçu le soutien d’ « une dizaine de pays africains », au premier rang desquels la Guinée équatoriale du président Teodoro Obiang Nguema.

Africa 24 est officiellement valorisée à 50 millions d’euros, son budget annuel de fonctionnement est de 5 millions d’euros [1], et elle devrait être financée par la publicité. Les studios de la société, qui compte 45 collaborateurs (journalistes, techniciens, commerciaux) de 18 nationalités, sont installés à Saint-Cloud, en banlieue parisienne, et un réseau de correspondants est à pied d’œuvre dans une vingtaine de pays africains.

Africa 24 émet en français vers l’Afrique, depuis le mois de février dernier, en clair 7 jours sur 7 pour les abonnés du bouquet de Canal Satellite Overseas et des partenaires sur le continent africain. Elle devrait être disponible en France, sur les principaux bouquets et l’ADSL, d’ici quelques semaines, puis offrir ses programmes à l’Europe, l’Asie, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient. Elle prévoit une diffusion en anglais fin 2010, et en arabe en 2011.

Consulter :

- Le site d’Africa 24


[1] Contre près de 90 millions d’euros pour France 24, par exemple


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers