23 novembre 2014 / Mis à jour à 14:18 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux

Guinée - Politique
Guinée : les militaires jurent fidélité à Moussa Dadis Camara
Ils ont prêté serment sur le Coran et la Bible devant des caméras de télévision. Une cérémonie de prestation de serment a eu lieu, mardi soir, au Camp Alpha Yaya Diallo, QG du conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD). Là, les militaires de la garde présidentielle et du Bataillon autonome des troupes aéroportées (BATA) ont juré sur le Coran et la Bible fidélité au chef de l’Etat, Moussa Dadis Camara, et au ministre de la Défense nationale, Sékouba Konaté. Le chef de la junte redouble d’efforts pour s’assurer la fidélité de ses troupes.

Notre correspondant en Guinée

Les principaux éléments qui ont juré sur le Coran et la Bible de servir avec fidélité le capitaine Moussa Dadis Camara et le ’’co-chef’’ de la junte, le général de Brigade Sékouba Konaté, sont des militaires du Camp Alpha Yaya Diallo, quartier général du CNDD, à Conakry. C’est ainsi que, mardi soir, les téléspectateurs ont vu sur le petit écran le ministre chargé de la Sécurité présidentielle, le capitaine Claude Pivi, Alias Coplan, agenouillé et décoiffé, le Coran dans la main droite et la Bible dans l’autre dire qu’il jurait « fidélité au capitaine Moussa Dadis Camara et à son ministre de la Défense nationale, le général de brigade Sékouba Konaté. » Il en a été de même pour l’aide de camp de la présidence, le lieutenant Bakari Diakité, le lieutenant Issa Camara secrétaire d’Etat chargé des conflits, les redoutables bérets rouges du BATA, et les éléments du bataillon spécial de Conakry. Tous ont juré fidélité à Dadis Camara et Sékouba Konaté.

Voici dans son intégralité le contenu du serment qu’ils ont prêté : « Je jure sur le Coran et la Bible de rester fidèle au peuple de Guinée, de ne jamais trahir le drapeau, de rester fidèle au président de la république, le capitaine Moussa Dadis Camara et son ministre de la Défense, le général de brigade Sékouba Konaté, de ne jamais brigander, ni violer les lois de la république, de ne jamais être ethonocentriste, ni raciste, de protéger les populations civiles et leurs biens. Je le jure, je le jure et je le jure. »

Prévenir d’éventuelles séditions

Cette prestation de serment fait suite à ce qui est appelé ici, dans les rues de Conakry, le ’’putsch’’ manqué contre Moussa Dadis Camara le 22 avril dernier. Deux officiers supérieurs et un sous-officier de l’armée guinéenne ont été arrêtés et écroués, dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 avril, au camp Alpha Yaya de Conakry. Les deux capitaines et le caporal ont été interpellés quelques heures après le report du voyage en Libye du président Moussa Dadis Camara, qui était invité par le guide libyen Mouammar Kadhafi. Aucune explication officielle n’a été fournie concernant la mise aux arrêts de ces trois militaires. Cependant, l’armée a fouillé, cette nuit-là, véhicules et passagers aux abords du Pont du 8 Novembre, principale porte d’entrée au centre de la ville.

Beaucoup estiment que la cérémonie d’hier a été organisée parce que le chef de la junte et son ami Sékouba Konaté redoutent des mouvements d’humeur au sein de la troupe, et qu’ils voudraient ainsi s’en garantir.

Des élections présidentielles sont officiellement prévues pour le 13 Décembre 2009.


dossier
Après une longue agonie, le général Lansana Conté est décédé le 22 décembre, à Conakry, après avoir régné 24 ans sur la Guinée, laissant derrière lui un pays aux infrastructures quasi inexistantes et une population très pauvre. Le lendemain, un groupe de militaire putschistes, le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), a pris le pouvoir. Son leader, le capitaine Moussa Dadis Camara, a été proclamé président de la Guinée. Il a promis à la population guinéenne de combattre la...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles