Algérie - Gambie
CAN / Coupe du monde 2010 : Algérie-Gambie, les trois points ou la petite porte
Les deux formations s’affrontent à Blida
C’est ce vendredi à 19h 30 que le sort de l’équipe algérienne de football se décidera à l’issue de la quatrième confrontation pour le compte des éliminatoires jumelés de la CAN et de la Coupe du monde de football 2010. Elle l’opposera à l’équipe de Gambie qui l’avait battue lors de la précédente journée.

Notre correspondant en Algérie

L’Algérie doit « absolument gagner » face à la Gambie vendredi prochain à Blida pour le compte des qualifications jumelées de la CAN et de la Coupe du monde-2010. Cette déclaration de l’entraineur des verts, Rabah Saadane, est lourde de sens. Un éventuel faux pas, face à cette équipe gambienne, accrocheuse à souhait, précipiterait le déclin de l’équipe d’Algérie qui sortira par la petite porte d’une compétition complètement à sa portée.

La « grande motivation et engagement » que prône Rabah Saadane ne suffisent pas pour prendre le dessus sur les « scorpions » qui ne viendront pas en victimes expiratoires mais en sérieux outsiders, en mesure de prendre la tête du peloton.

Ils sont résolument déterminés à repartir du stade Mustapha Tchaker de Blida, qui abritera la rencontre de ce vendredi, avec un résultat positif qui les propulsera davantage aux portes de la qualification. Ce qui rendra la tache des camarades de Rafik Saïfi difficile, nécessitant toute la force des jarrets pour arriver à bout de leur adversaire.

L’Algérie doit se transcender

« Les ’’Verts’’ sont déjà en stage pour préparer le match retour contre la Gambie » a tenu à souligner Saadane lors d’un point de presse, non sans reconnaitre la « progression » du football gambien.

Pour l’équipe algérienne, tous les joueurs seront présents à cet important rendez-vous où ils sont tenus de se transcender pour se relancer. Conscients de cette tache, les footballeurs aborderont cette empoignade avec beaucoup de fermeté, et aussi avec beaucoup de pression sur les épaules. Car le public ne tolérera pas d’autres échecs de leur équipe favorite qui ne manque réellement de rien.

L’attaque à outrance sera donc de rigueur pour prendre l’ascendant sur le rempart défensif de cette équipe gambienne, jugé lourd et inefficient face à la vivacité et la technique. Une faille qu’essayeront d’exploiter Nadir Belhadj et ses coéquipiers, tenus aussi de ne pas encaisser des buts qui risquent de leur être fatal au décompte final.


Algérie




 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com